A A A
Crédit

Les cartes de paiement à puce bientôt aux États-Unis?

11 mars 2014 | Rémi Maillard | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer


Visa et MasterCard ont annoncé vendredi la création aux États-Unis d’un groupe de travail réunissant des banques et des commerçants. Le but : généraliser l’usage de la carte de paiement à puce électronique chez nos voisins du Sud.

Cette initiative survient alors que les vols de données se multiplient dans le pays, rapporte le quotidien Le Monde. C’est peut-être le piratage massif dont a été victime le géant de la distribution Target pendant les fêtes de fin d’année, avec 40 millions de numéros de cartes bancaires dérobés, qui a permis de faire bouger les choses.

D’autant que quelques jours après, une autre chaîne de magasins, Neiman Marcus, annonçait le piratage de plus d’un million de cartes de paiement. Au total, en 2013, une vingtaine de groupes de distribution ont ainsi été victimes de ce type de fraude aux États-Unis, selon l’institut d’études Ponemon.

Un système archaïque

Aujourd’hui, seules 0,3 % des 5,6 milliards de cartes en circulation aux États-Unis possèdent une puce, contre 81 % en Europe, indique Le Monde. Les autres sont munies d’une bande magnétique qu’il suffit de passer dans un lecteur, sans taper de code confidentiel, au moment de régler un achat.

Un système simple et peu coûteux pour les banques, mais dont la sécurité est régulièrement remise en cause depuis de nombreuses années. En effet, une fois les données entrées sur la bande magnétique, il est impossible de les modifier. Ce qui facilite beaucoup le travail des voleurs, notamment pour fabriquer de fausses cartes.

La National Retail Federation, la fédération américaine du commerce de détail, estime que la mise en place des équipements et la formation des salariés devraient coûter 30 milliards de dollars. Un investissement qui sera rapidement amorti : en 2012, la fraude aurait coûté aux commerçants et aux banques étasuniennes quelque 11,3 milliards, soit en moyenne 5 cents pour chaque tranche de 100 dollars d’achats.

Selon le Nilson Report, une lettre d’information spécialisée dans les industries de paiement par carte, les États-Unis représenteraient environ un quart des transactions par carte dans le monde, mais 47 % des cas de fraude.

Loading comments, please wait.
Rogers médias numériques