A A A
Techno

Les clients fortunés plus souvent en ligne pour leurs finances

26 juillet 2012 | Fabrice Tremblay | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer


Un récent sondage américain illustre l’importance d’avoir une bonne présence en ligne pour les firmes et les professionnels dans le secteur du conseil financier. Une proportion de plus en plus importante d’investisseurs nantis utilise leur téléphone intelligent et leur tablette électronique pour surveiller leurs finances.

Le type d’application mobile le plus recherché par les investisseurs à valeur nette élevée est une application qui leur permet de consolider en un endroit leurs informations financières qui proviennent de différentes sources.

« Sans surprise, les investisseurs aisés plus jeunes ont adopté plus rapidement et en plus grands nombres les médias sociaux et les technologies mobiles, remarque George Walper, président de la firme de sondage Spectrem, dans une entrevue au site spécialisé www.financial-planing.com. C’est aussi le cas pour les dirigeants d’entreprises plus âgés et les propriétaires d’entreprises, si l’on compare à d’autres professions. Mais l’usage de ces outils augmente pour tous les âges et toutes les professions », ajoute M. Walper.

L’usage augmente avec le revenu
L’usage de tablette électronique a crû dans la classe moyenne aisée, avec 34 % des répondants ayant une valeur nette supérieure à 100 000 $ qui ont commencé à en utiliser une. Parmi les investisseurs dont la valeur nette est d’un million de dollars, l’usage de la tablette est de 37 %. Cette proportion grimpe à 41 % chez les investisseurs à très haute valeur nette (plus de 5 millions de dollars d’actifs). Tous ces chiffres se comparent à un usage de 18 % de la tablette électronique dans la population en général.

Pour ce sondage, la firme Spectrem a questionné 1428 répondants de la classe moyenne aisée aux États-Unis, 1619 millionnaires, et 408 répondants à valeur nette très élevée.

Changements d’habitudes
« Pour le moment, peu d’investisseurs s’appuient davantage sur les médias sociaux que sur les médias traditionnels pour obtenir de l’information financière, mais cette situation pourrait changer à mesure que les investisseurs plus jeunes entrent dans les classes plus aisées », affirme M.Walper.

Le temps passé en ligne par les investisseurs de différents niveaux d’actifs est de plus en plus consacré aux médias sociaux. Le sondage révèle que 47 % des investisseurs à très haute valeur nette utilise Facebook, et 32 % d’entre eux sont sur LinkedIn.

Cependant, seulement 8 % de cette catégorie restreinte d’investisseurs sont sur Twitter. Le site Twitter est légèrement plus populaire parmi la classe moyenne élevée, avec 10 % d’utilisation.

Chargement des commentaires en cours, veuillez patienter.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000