A A A
Été

Les dépenses estivales des Canadiens explosent

16 octobre 2015 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Jardinage, rénovation domiciliaire, transports et sorties au restaurant… si les Canadiens n’ont pas eu la folie des grandeurs cet été, ne profitant pas de leurs vacances pour voyager à l’autre bout du monde, il n’en reste pas moins que presque que quatre personnes sur dix avouent avoir dépensé plus que prévu l’été dernier.

Pire, près d’une sur trois a même dépassé son budget de 1 000 dollars ou plus.

C’est ce que révèle un sondage national mené pour les Comptables professionnels agréés du Canada (CPA Canada).

« Les prédictions de notre précédent sondage relatives aux dépenses estivales se sont réalisées, commente Cairine Wilson, vice-présidente, Responsabilité sociétale à CPA Canada. Les résultats publiés en juin avaient révélé que près de la moitié des répondants prévoyaient dépenser davantage pendant l’été 2015 qu’ils ne l’avaient fait l’été précédent. »

UN MAÎTRE-MOT : LA DISCIPLINE

Des résultats qui ne sont cependant pas complètement négatifs puisque 42 % des répondants disent en revanche avoir pour l’essentiel respecté leur budget cet été. Leur méthode tient en trois points :

  • Être prudent, attentif aux prix et limiter les dépenses en n’achetant que les choses essentielles (45 % des répondants);
  • Établir un budget et faire le suivi des dépenses et des épargnes (34 %);
  • Ne pas sortir ni voyager (12 %).

Mme Wilson souligne que tous ceux qui ont réussi à bien gérer leurs finances cet été avaient un trait commun : la discipline.

« Il n’est jamais facile de respecter un budget ou simplement de faire le suivi de ses dépenses, surtout lorsque les températures plus chaudes de l’été peuvent susciter de nouvelles occasions de dépenser », concède la vice-présidente de CPA Canada, avant d’ajouter à l’adresse de ceux qui ont trop dépensé qu’il n’est pas trop tard pour faire le point et reprendre le contrôle de ses finances.

La rédaction vous recommande :

Cet été, les Canadiens dépenseront environ 5 600 $

Loading comments, please wait.
Rogers médias numériques