A A A

Les dépenses gouvernementales stimuleront l’économie du Québec en 2007

16 mars 2007 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

(16-03-2007)La Banque Scotia estime que les mégaprojets du secteur public régleront l’allure de l’économie du Québec cette année.

« On s’attend à ce que ce soient les dépenses dans la construction non résidentielle, dont un certain nombre de projets hydroélectriques dans le nord et l’agrandissement d’hôpitaux à Montréal, qui contribueront le plus à la croissance cette année », a indiqué la Scotia dans un rapport sur les tendances économiques de 2007. Les projets d’investissement du secteur privé, principalement des secteurs de l’énergie et des métaux et minerais, auront aussi un « effet positif ».

Heureusement, car le secteur manufacturier continuera de peser sur les perspectives économiques générales. « Des problèmes persistants de concurrence et le ralentissement économique américain garderont la croissance du PIB sous la barre des 2 % », calcule la Scotia.

Tout de même, des économistes voient de beaux jours pour certains fabricants. Le secteur québécois de l’aérospatiale, notamment, devrait bénéficier d’une reprise des affaires. En outre, une baisse du fardeau fiscal provincial entraînera une croissance des revenus en 2007, ce qui devrait stimuler les dépenses des ménages.

Au plan national, la Scotia s’attend à ce que la croissance de la production canadienne ralentisse pour une 3e année consécutive. Malgré les gains considérables enregistrés par les régions riches en ressources, le secteur manufacturier canadien subit toujours la pression de la concurrence étrangère, de la hausse du coût des intrants et de la vigueur du dollar canadien.

Chargement des commentaires en cours, veuillez patienter.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000