A A A

Les dirigeants de Patrimoine Dundee se veulent rassurants

19 septembre 2007 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

À la suite de l’annonce de la vente de la Banque Dundee à la Banque Scotia, les dirigeants de Dundee Corporation ont réagi promptement pour dissiper les craintes de leurs conseillers en organisant une conférence téléphonique avec eux, rapporte Advisor.ca. « Cette opération ne change rien, c’est business as usual », ont déclaré à cette occasion le pdg de Dundee, Ned Goodman, le membre du conseil et proche parent David Goodman ainsi que le vice-président principal de Patrimoine Dundee, David Whyte.

Les conseillers de Dundee se sont pourtant fait dire que cette entente modifiait le modèle d’affaires de l’entreprise. Selon les dirigeants, le motif de cette entente inattendue est que « les circonstances ont changé » depuis les 60 dernières jours, une allusion à la crise de liquidité dans les papiers commerciaux adossés à des actifs(PCAA).

La Banque Dundee a axé son modèle financier sur les PCAA, un produit financier qui a été affecté par la crise du crédit aux États-Unis causée par les hypothèques à risque. Selon les dirigeants de Dundee,  « il n’était plus possible, dans ces conditions de marché, de maintenir en opération une banque virtuelle ».

Les gestionnaires de Dundee ont toutefois avisé leurs conseillers que tous les comptes et tous les fonds poursuivaient leurs activités normalement. « Cette annonce n’a rien changé à aucun de nos produits ou services fournis par Patrimoine Dundee, la Banque Dundee du Canada ou aucun fonds Dynamique [propriété de Dundee]. Tous nos fonds poursuivent leurs opérations comme avant », ont-ils précisé.

L’équipe de direction n’a pas pu garantir que les taux d’intérêt très concurrentiels de la Banque Dundee sur les prêts à l’investissement demeureraient bas, d’après les standards de l’industrie. Elle a cependant informé ses conseillers que Patrimoine Dundee travaillerait en étroite collaboration avec la Banque Scotia pour influencer les taux d’intérêt et garder l’entreprise dans une position compétitive sur le marché.

Tout changement aux taux d’intérêt sur les produits courants seront ainsi le résultat d’une décision conjointe entre Dundee Corporation et la Banque Scotia. Les gestionnaires de Dundee s’attendent à ce que le Bureau du Surintendant des institutions financières entérine la vente des parts de la Banque Dundee à la Banque Scotia.

Loading comments, please wait.