A A A
Baisse économique

Les dividendes versés aux actionnaires plongent

19 août 2015 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

La solidité du dollar américain face aux autres devises mondiales a fait chuter de 6,7 % la valeur totale des dividendes versés aux actionnaires au deuxième trimestre, selon une étude de Henderson Global Investors.

Le montant total des dividendes mondiaux a atteint 404,9 milliards de dollars au deuxième trimestre, soit 29,1 milliards de moins que l’année dernière. Il s’agit ainsi de la troisième baisse trimestrielle consécutive. Ce repli s’explique principalement par la hausse du dollar américain, qui a causé un effet de change négatif de 52,2 G$ US, les dividendes étant convertis en devise américaine pour le besoin de l’étude.

Après un ajustement des effets de change, les dividendes dits ordinaires ont toutefois progressé « de façon encourageante » de 8,9 %, indique Henderson.

« La baisse enregistrée par les dividendes totaux peut sembler décevante, mais elle masque la forte progression des dividendes ordinaires », a expliqué à l’Agence France-Presse Alex Crooke, spécialiste des dividendes chez Henderson Global Investors.

HAUSSE AUX ÉTATS-UNIS, BAISSE EN EUROPE

Les États-Unis ont connu une progression de 10 % des dividendes totaux, constituant « le moteur de la croissance des dividendes mondiaux », et inscrivant un sixième trimestre consécutif de croissance à deux chiffres. Au Canada, le taux de change a causé une diminution de 4 % des dividendes versés aux actionnaires.

En Europe (hors Royaume-Uni), où les deux tiers des dividendes annuels sont payés au cours du deuxième trimestre, les dividendes totaux ont chuté de 14,3 % pour atteindre 133,7 G$ US. La plupart des pays enregistrent d’ailleurs des baisses à deux chiffres. Les dividendes ordinaires ont cependant progressé de 8,6 % grâce notamment à l’Italie, aux Pays-Bas et à la Belgique.

Le secteur financier, qui continue de se remettre de la crise, voit de son côté ses dividendes augmenter.

Henderson a par ailleurs revu à la hausse ses prévisions de croissance des dividendes à l’échelle internationale. Sous l’effet d’un dollar américain fort, ces derniers devraient atteindre 1 160 G$ US cette année, soit une baisse de 1,2 % pour les dividendes totaux par rapport au deuxième trimestre de 2014, mais une hausse de 7,8 % pour les dividendes ordinaires.

La rédaction vous recommande :

 

Loading comments, please wait.