A A A

Les droits inutilisés de cotisation à un REER atteignent 491G $

7 février 2007 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

(07-02-2007)Cette année, les Canadiens devraient cotiser une somme record de près de 33 milliards de dollars à leurs REER. Toutefois, selon le rapport Retirement: Ready or Not? de Marchés mondiaux CIBC publié le 6 février, cette somme est à des années-lumières des 491 milliards de dollars de droits inutilisés de cotisation à un REER.

« En moyenne, chacun des 20,7 millions de Canadiens disposant de droits de cotisation à un REER inutilisés peut cotiser 23 700 $ à son REER pour l’année d’imposition 2006, une hausse comparativement à 15 000 $ en 1999, a déclaré Benjamin Tal, économiste principal, Marchés mondiaux CIBC. Près de 90 % des déclarants canadiens disposent actuellement de droits de cotisation à un REER inutilisés. »

En 2005, même si l’ensemble des cotisations aux REER a fortement augmenté, moins de 40 % des Canadiens de 25 à 64 ans y ont effectivement cotisé. Le montant des cotisations est resté sensiblement le même dans les dernières années, avec une cotisation médiane de 2 030 $ par ménage en 2005, et des sommes pratiquement identiques en 2003 et en 2004. Si on tient compte de l’inflation, cela signifie que le montant réel de la cotisation médiane à un REER est en chute. Des cotisations médianes trop faibles et en baisse entraînent une épargne globale insuffisante. En tant que part du revenu, les cotisations à un REER ont chuté sous la barre des 6 % en 2005, ce qui représente une baisse supérieure à 1 % comparativement au niveau observé en 1999.

« En 2005, le montant médian des placements dans des REER détenus par des Canadiens âgés de 55 à 65 ans n’était que de 60 000 $, ajoute M. Tal. Dans le contexte actuel, où les taux d’intérêt sont peu élevés, les intérêts versés sur de telles épargnes n’équivalent qu’à un revenu annuel de quelques milliers de dollars. »

En fait, l’augmentation du total des cotisations à un REER en 2005 est plutôt attribuable à ceux dont le revenu dépassait 80 000 $. En contrepartie, seulement 20 % des Canadiens de 35 à 64 ans disposant d’un revenu annuel inférieur à 30 000 $ ont cotisé à un REER la même année. Par ailleurs, le déclin relatif des régimes de retraite à cotisation patronale n’aide pas à combler cette disparité croissante existant entre les moins riches et les mieux nantis.

Pour consulter le rapport complet de Marchés mondiaux CIBC, cliquez ici

Chargement des commentaires en cours, veuillez patienter.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000