A A A
Comptoir/guichet

Les femmes entrepreneures, une ressource inexploitée

18 octobre 2013 | Ronald McKenzie | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer


Les entreprises appartenant en majorité à des femmes font leur marque au sein du secteur canadien des petites et moyennes entreprises (PME), indique un rapport publié par Recherche économique RBC.

En 2011, elles représentaient 15,6 % de ce secteur, alors qu’elles comptaient pour 14,9 % en 2007 et 13,7 % en 2004.

Cela dit, l’écart actuel entre les sexes au chapitre de la propriété d’entreprise laisse supposer qu’il y a encore place à la croissance.

« Les PME constituent une source importante de gains de productivité ainsi qu’un moteur important de l’économie au Canada. Les PME dirigées par des femmes y contribuent de plus en plus, mais elles pourraient avoir une incidence encore plus marquée sur la croissance économique », signale RBC.

En 2011, la contribution économique globale des PME dirigées par des femmes se chiffrait à environ 148 milliards de dollars. Une augmentation de 10 % du nombre d’entreprises dans lesquelles des femmes détiennent une participation majoritaire au cours des dix prochaines années pourrait faire grimper la contribution économique à 198 milliards de dollars, calcule RBC.

L’augmentation de la participation des femmes au marché de l’emploi au cours des trois dernières décennies s’est traduite par une contribution de 130 milliards de dollars à l’activité économique en 2012, estime RBC. C’est l’équivalent de 7 % du PIB.

Pour RBC, les femmes doivent saisir l’occasion de participer non seulement à la croissance du secteur des PME, mais aussi de fournir un nouvel élan à l’économie globale canadienne. « L’accent devrait être mis sur la nécessité d’encourager les femmes, et plus particulièrement les jeunes femmes, à poursuivre les démarches entrepreneuriales qui les intéressent », souhaite RBC.

La réduction plus prononcée de l’écart entre le taux de participation des hommes et celui des femmes, et son élimination éventuelle, au cours des 20 prochaines années contribueraient à une augmentation de 4 % du PIB en 2032, croit RBC.

« Les entrepreneures constituent une force économique dynamique et puissante qui représente 38 % de nos relations avec les petites entreprises, indique RBC. Nous reconnaissons que l’expansion et la prospérité économique future du Canada reposent sur la promotion et l’éducation des entrepreneures, et nous voulons soutenir les femmes en affaires et contribuer à réduire ce fossé entre les sexes. »

Au Canada, près d’une femme chef d’entreprise sur quatre est née à l’étranger et près de 70 % des femmes chefs d’entreprise possèdent un diplôme d’études postsecondaires. Toutefois, RBC souligne que la part des entreprises appartenant à des autochtones ou à des minorités visibles demeure faible.

Chargement des commentaires en cours, veuillez patienter.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000