A A A
Épargne

Les femmes se soucient plus de la retraite que les hommes

2 novembre 2010 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

pensee_idee_reflexion_femme_425Les femmes sont plus prudentes en matière de placement, mais elles sont également plus susceptibles que leurs homologues masculins d’envisager la retraite de façon stratégique, selon une récente étude publiée par BlackRock.

« Les hommes vivent au présent en matière de placement, alors que les femmes pensent en fonction de leur avenir », avance Mary Anne Wiley, directrice générale et responsable de la distribution des fonds iShares chez BlackRock Asset Management Canada Limited.

L’étude menée par iShares, la filiale canadienne de fonds négociés en Bourse de BlackRock, auprès des épargnants individuels a aussi révélé que les femme sont en général plus prudentes à l’égard de leurs placements. L’étude a révélé que 21 % des hommes se disent très audacieux en matière de placement, contre seulement 9 % des femmes.

Par ailleurs, les femmes ont été plus nombreuses que les hommes à dire qu’elles voulaient tirer un revenu de leurs placements pour arrondir leurs prestations de retraite (59 % contre 44 %) et maintenir leur style de vie à la retraite (65 % contre 49 %).

Plus d’hommes que de femmes croient que les régimes de retraite de l’État continueront d’être viables pour les générations futures (34 % contre 24 %).

L’étude montre également que les femme sont plus exigeantes à l’égard de leurs placements. Dans l’ensemble, 70 % des femmes, contre 57 % des hommes, ont indiqué qu’elles tenaient à protéger leur placement initial, 47 % des femmes, contre 38 % des hommes, ont affirmé qu’il était très important de maximiser la valeur de leur portefeuille et 44 % des femmes, contre 36 % des hommes, ont affirmé qu’il était très important que leurs placements leur procurent un revenu constant.

Enfin, les femmes préfèrent le « contact humain » – 75 % des femmes interrogées font confiance à un conseiller financier ou à un courtier, contre seulement 58 % des hommes; ces derniers se tournent vers d’autres médias et sources d’information pour obtenir des conseils en placements.

« Contrairement aux hommes, les femmes comptent sur d’autres sources de revenu pour réaliser leurs objectifs de retraite; elles savent qu’elles ne peuvent s’en remettre exclusivement aux régimes de retraite de l’État et aux régimes privés pour leur revenu de retraite », ajoute Mary Anne Wiley.

Les femmes sont plus prudentes que les hommes
En ce qui a trait à leur portefeuille d’épargne-retraite, les femmes sont plus susceptibles que les hommes d’opter pour des placements prudents (des fonds communs de placement, des CPG et des obligations de sociétés, par exemple), et moins portées à détenir des actions. En revanche, les hommes sont plus susceptibles que les femmes de détenir dans leur portefeuille des titres aurifères, des devises et des actions productrices de dividendes.

Les hommes autant que les femmes ne considèrent pas les FNB comme des instruments de placement productifs de revenu. Seuls 6 % des répondants détiennent des parts de FNB dans leur portefeuille.

« Nous avons été surpris de constater qu’un si petit nombre d’épargnants détenaient des FNB dans leur portefeuille d’épargne-retraite. Les FNB offrent pourtant une foule d’avantages pour ceux et celles qui investissent dans une optique à long terme : ils produisent un revenu constant, ils protègent le capital et leurs frais de gestion sont inférieurs à ceux des fonds communs de placement », souligne Mary Anne Wiley.


Loading comments, please wait.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000