A A A
Épargne

Les FNB de BMO : 6 milliards en trois ans

12 juillet 2012 | Ronald McKenzie | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer


Le succès des fonds négociés en Bourse (FNB) de la Banque de Montréal semble indéniable. Presque trois ans jour pour jour après leur entrée sur le marché canadien, ils affichent un actif sous gestion de 6 milliards de dollars.

Au cours des six premiers mois de 2012 seulement, l’actif total des FNB de BMO a crû de 62 %.

« Notre croissance s’explique par notre capacité de prévoir les besoins des investisseurs, par la force et l’expérience de notre équipe, ainsi que par notre engagement à innover continuellement », a indiqué la Banque de Montréal.

La poussée récente est alimentée par les produits à revenu fixe, les produits de base et les placements axés sur le revenu.

Le fonds BMO d’actions canadiennes à faible volatilité retient particulièrement l’attention des investisseurs. Ce fonds vise à procurer une participation à un portefeuille d’actions canadiennes pondéré en fonction d’un faible bêta. Le gestionnaire choisit les titres dont la sensibilité, en fonction du bêta, est la moins élevée sur un an. Les 40 actions qui démontrent la sensibilité la plus faible parmi un bassin de 100 titres canadiens importants et liquides sont sélectionnées.

Un autre produit phare, le BMO canadien de dividendes, propose un portefeuille pondéré en fonction du rendement de titres de sociétés canadiennes qui versent des dividendes. Le fonds tient compte de la croissance des dividendes sur trois ans, du rendement en dividendes et du ratio de versement des dividendes pour investir dans des titres de sociétés canadiennes.

Lancée en juin 2009, la famille des FNB de BMO regroupe désormais 44 produits, « dont plusieurs constituent des innovations au sein de l’industrie », souligne BMO.

Au Canada, iShares demeure le principal fournisseur de FNB avec un actif sous gestion de près de 40 milliards de dollars.

 

Loading comments, please wait.