A A A

Les FNB ont le vent dans les voiles

8 avril 2008 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Le volume de transaction des fonds négociés en Bourse (FNB) a bondi de près de 250 % au 1er trimestre de 2008 à la Bourse de Toronto, rapporte le quotidien Globe and Mail. En effet, plus de 12 millions de parts de FNB ont changé de main, comparativement à 3,5 millions pour la même période de 2007.

À la firme Claymore, qui commercialise 20 FNB, l’actif sous gestion a crû de 50 % au cours de ce trimestre.

Selon le Globe, deux raisons expliquent la popularité des FNB. Premièrement, les investisseurs individuels déçus des rendements de leurs fonds communs par rapport aux indices se tournent de plus en plus vers ces instruments. Quand les marchés boursiers vont bien, les épargnants se soucient peu de la sous-performance de leurs fonds communs vis-à-vis des indices. Mais lorsque les temps sont plus difficiles, comme ce fut le cas au début de l’année, ils deviennent plus pointilleux pour ce qui est des rendements et des frais de gestion. De ce côté, les FNB sont avantagés.

Deuxièmement, un nombre croissant d’investisseurs utilisent les FNB pour faire des transactions rapides, comme de la spéculation sur séance (day trading). Howard Atkinson, président de la firme Horizon BetaPro, indique que 60 % des actifs détenus dans les FNB appartiennent à des investisseurs institutionnels, dont des fonds de couverture. Il dit que ses fonds BetaPro ne sont détenus que durant quatre jours, en moyenne. Les parts de FNB, rappelons-le, s’échangent comme des actions et leur liquidité est de plus en plus élevée.

L’engouement pour les fonds BetaPro tient au fait que les investisseurs peuvent jouer le marché à la baisse sans être obligés de faire de la vente à découvert. Or, la perspective d’une récession aux États-Unis et son impact négatif sur l’économie canadienne ont créé beaucoup de turbulence sur les Bourses nord-américaines.

Les investisseurs actifs en ont profité pour transiger en masse l’un des produits vedettes de BetaPro, le fonds S&P/TSX 60 Bear Plus (HXD.TO), qui prend justement de la valeur lorsque le S&P/TSX 60 baisse. Au cours du 1er trimestre de 2008, le volume moyen de transaction du HXD a atteint 2,4 millions de parts par jour, comparativement à 178 000 l’année précédente.

Howard Atkinson croit que la demande pour les FNB ne fait que commencer. «Les produits novateurs vont continuer d’être mis en marché, et les investisseurs trouveront de nouvelles façons de les utiliser», dit-il.

Le tableau ci-dessous répertorie les 10 plus importants FNB à la Bourse de Toronto au 1er trimestre de 2008.

FNB au premier trimestre de 2008

Nom
(symbole boursier)

Volume
quotidien moyen

iShares S&P/TSX 60 ETF (XIU.TO)

3 653 092

HBP 60 Bear+ ETF (HXD.TO)

2 397 574

HBP Global Gold Bear+ ETF (HGD.TO)

975 226

HBP 60 Bull+ ETF (HXU.TO)

870 168

HBP Global Gold Bull+ ETF (HGU.TO)

482 862

iShares S&P/TSX Energy ETF (XEG.TO)

467 513

iShares S&P/TSX Global Gold ETF (XGD.TO)

458 536

iShares S&P/TSX Financial ETF (XFN.TO)

396 521

HBP Financials Bull+ ETF (HFU.TO)

261 338

HBP NYMEX Oil Bear+ ETF (HOD.TO)

192 823

Chargement des commentaires en cours, veuillez patienter.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000