A A A

Les fonds canadiens « actifs » meilleurs que le S&P/TSX

4 septembre 2009 | Ronald McKenzie | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Les cartes de pointage SPIVA que vient de publier la firme Standard & Poor’s pour les six premiers mois de 2009 (au 30 juin) donnent des munitions aux tenants de la gestion active de fonds communs canadiens.

Les cartes de pointage SPIVA, rappelons-le, comparent les fonds à gestion active avec ceux à gestion indicielle au cours d’une période donnée.

En effet, au cours des six premiers mois de 2009 :

  • 62 % des fonds « actifs » d’actions d’entreprises à petite et moyenne capitalisation ont surclassé l’indice complémentaire S&P/TSX ;
  • 71,4 % des fonds « actifs » axés sur des titres canadiens ont offert un rendement supérieur à celui de l’indice de référence mixte S&P/TSX-S&P 500- S&P EPAC LargeMidCap ;
  • 62,3 % des fonds « actifs » d’actions américaines ont battu le S&P 500 ;
  • 63 % des fonds « actifs » d’actions internationales ont dépassé le S&P EPAC LargeMidCap ;
  • 69,3 % des fonds « actifs » d’actions mondiales ont mieux fait que l’indice S&P Developed Large MidCap.

Toutefois, les gestionnaires actifs ont mordu la poussière pour ce qui est des fonds largement diversifiés d’actions canadiennes. Seulement 34,5 % d’entre eux ont réussi à battre l’indice composé S&P/TSX.

Standard & Poor’s souligne que la majorité des fonds à gestion active ont produit un rendement inférieur à celui de leur indice de référence sur des périodes de trois et cinq ans. Seulement 16,7 % et 7,6 %, respectivement, des fonds d’actions canadiennes à gestion active ont été en mesure d’offrir un rendement supérieur à celui de l’indice composé S&P/TSX pour ces périodes.

Sur un an, cependant, 54,6 % des fonds canadiens gérés activement ont surclassé le S&P/TSX.

Loading comments, please wait.