A A A
Inflation

Les fonds communs en arrachent en mai

3 juin 2015 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Le mois de mai a été morose pour les fonds communs au pays, selon les données préliminaires sur les rendements au 31 mai publiées hier par Morningstar Canada.

En effet, même si 28 des 42 indices de fonds ont connu une hausse durant cette période, seuls sept ont augmenté de 2 % ou plus, alors que trois de ceux qui ont perdu du terrain ont diminué de plus de 2 %.

Les fonds axés sur les secteurs de l’énergie et des ressources naturelles ont reculé après avoir enregistré des gains solides en avril. L’indice des fonds de la catégorie Actions énergétiques a affiché le pire résultat avec une baisse de 5,6 %, tandis que l’indice Actions des ressources naturelles a affiché le troisième pire rendement avec un recul de 2,6 %.

Contraction de 0,6 % de l’économie canadienne

De son côté, la baisse de l’énergie a eu un impact important sur les fonds de la catégorie Actions canadiennes, dans lesquels l’énergie représente plus d’un cinquième des placements. L’indice de fonds Actions canadiennes a affiché un rendement médiocre en mai, en baisse de 1 %.

Morningstar rappelle également que les dernières données indiquent que la diminution des investissements dans le secteur pétrolier a occasionné une contraction de 0,6 % de l’économie canadienne au 1er trimestre.

Les fonds des catégories Actions américaines et Actions de PME américaines, qui ont été les moins performants en avril, ont quant à eux connu un mois de mai bien différent, affichant des hausses de 3,5 % et de 4,2 %, respectivement.

La majorité des actions étrangères en hausse

L’Indice S&P 500 des grandes capitalisations américaines a connu une hausse de 1,3 % pendant le mois, mais pour les investisseurs canadiens, c’est surtout l’effet de devise qui a produit un impact.

Enfin, la majorité des indices de fonds qui pistent les catégories d’actions étrangères ont été orientés à la hausse au cours du mois, à l’exception de l’indice de fonds Actions des marchés émergents, qui a perdu 0,8 %.

Selon Morningstar, c’est la performance médiocre des actions brésiliennes, conjuguée à la dépréciation du real brésilien par rapport au dollar canadien, qui a contribué à cette baisse.

La rédaction vous recommande :

Loading comments, please wait.
Rogers médias numériques