A A A
Économie

Les fonds d’obligations de pays émergents : moins risqué qu’avant

3 août 2011 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Les rendements obligataires en Amérique du Nord et en Europe restent à des niveaux très bas. Les fonds de revenu fixe demeurent pourtant une composante essentielle du portefeuille des clients. De plus en plus d’investisseurs choisissent les fonds à revenu fixe de pays émergents, qui offrent en général des rendements plus élevés.

Plusieurs pays émergents ont mis de l’ordre dans leurs finances il y a une dizaine d’années et leurs taux de croissance sont plus rapides. Ce sont ces caractéristiques qui rendent leurs titres obligataires attrayants, souligne le journaliste Michael Ryval, dans un article sur le site Morningstar.ca.

Au Canada, on compte actuellement huit fonds destinés aux particuliers spécialisés dans les titres obligataires des marchés émergents. Tous ces fonds ont été lancés il y a moins d’un an, à l’exception du fonds FINB BMO obligations des marchés émergents couvert en dollars canadiens. Les autres promoteurs présents dans ce secteur sont AGF, Excel, Invesco Trimark, Manuvie, RBC et les FNB iShares.

Dans un retournement de situation surprenant, les titres obligataires de pays émergents commencent à être moins risqués que ceux de certains pays européens comme la Grèce, le Portugal et dans une moindre mesure l’Espagne. Dans l’article de Morningstar.ca, Claudia Calish, gestionnaire de portefeuille chez Invesco affirme : « Si vous examinez l’origine des risques, ils ont tendance à provenir des pays développés. Les États-Unis ont un déficit colossal. L’Europe fait aussi face à de très grosses difficultés avec les pays périphériques, principalement la Grèce.Mais le Portugal et l’Irlande sont eux aussi déjà affectés. »

Croissance rapide
Dans ce contexte, des pays émergents offrent une bonne garantie de remboursement grâce à leur croissance rapide. Ils disposent des liquidités nécessaires pour rembourser leur dette selon les échéances prévues. Le Fonds monétaire international prévoit une croissance en Amérique Latine de 4,4 % et de 4 % en 2011 et 2012. L’Asie (excluant le Japon) devrait connaître une croissance de 7,4 % et 7,2 % pendant ces deux années. À l’inverse, les économies avancées connaîtront une croissance de seulement 2,6 % en 2011 et de 2,5 % en 2012.

John Iles, gestionnaire de portefeuille qui supervise le Fonds de titres de créance des marchés émergents Manuvie, estime que la plupart des pays d’Amérique latine offrent des perspectives intéressantes. Dans l’article de Morningstar, il mentionne en particulier le Chili, le Brésil et le Pérou. Il estime cependant que l’Équateur et le Venezuela sont risqués. Cela montre qu’investir dans la dette des pays émergents demande encore du discernement.

Fonds à revenu fixe des marchés émergents (Au Canada):

  • Fonds des marchés émergents AGF
  • FINB BMO obligations des marchés émergents couvert en dollars canadiens
  • Fonds de revenu en capital ME Excel
  • Fonds de revenu élevé en capital ME Excel
  • Fonds de titres d’emprunt marchés émergents Invesco
  • iShares JP Morgan USDEM Bond Index C$-Hdg
  • Fonds de titres de créance des marchés émergents Manuvie
  • Fonds d’obligations de marchés émergents RBC
Loading comments, please wait.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000