A A A
Épargne

Les fonds d’actions font un bon résultat en février

5 mars 2014 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer


Après avoir entamé 2014 avec des rendements médiocres, les fonds communs canadiens qui investissent dans les actions sont passés à la vitesse supérieure en février, a annoncé hier Morningstar Canada.

Un seul des 22 Indices de fonds Morningstar Canada, qui mesurent les rendements regroupés des fonds d’actions, a connu une baisse pendant le mois qui vient de s’écouler, et 17 d’entre eux ont gagné 3 % ou plus. Les fonds à revenu fixe, qui ont enregistré des gains importants en janvier, ont été relégués au bas du tableau des rendements mais sont demeurés positifs.

Pour le deuxième mois d’affilée, les fonds de la catégorie Actions des métaux précieux ont été les plus performants, avec une hausse moyenne de 11,4 % causée par les bons rendements des sociétés aurifères. Ces actions étant également de grandes composantes des fonds des catégories Actions de ressources naturelles, Actions de PME en majorité canadiennes et Actions de PME canadiennes, les indices de fonds qui mesurent ces catégories ont été également parmi les plus performants avec des hausses respectives de 6,6 %, 5,4 % et 4,7 %.

Ruée vers l’or

« Les investisseurs se sont rués vers l’or, considéré comme une valeur refuge au milieu du chaos des marchés émergents et des tensions politiques récentes en Ukraine, et après que la croissance économique aux États-Unis ne s’est pas montrée à la hauteur des estimations au quatrième trimestre, au moment même où la Réserve fédérale américaine commençait à ralentir son programme d’allègement quantitatif », a déclaré Vishal Mansukhani, analyste de fonds à Morningstar.

Dans les catégories à diversification sectorielle, l’indice de fonds qui s’est le mieux comporté en février a été Actions européennes, avec une hausse de 5,9 %. La catégorie Actions américaines a connu elle aussi un mois positif avec une hausse de 4,2 %, et les indices de fonds Actions internationales et Actions mondiales, quant à eux, ont respectivement grimpé de 4,8 % et de 3,8 %.

Le moins bon indice de tous, et le seul à afficher un résultat négatif pour février, a été l’indice de fonds Morningstar Actions japonaises, avec une baisse de 0,5 %. À la différence des derniers mois, les effets de devises ont eu peu d’impact sur le rendement des fonds d’actions étrangères domiciliés au Canada.

Un marché européen dynamique

Selon Vishal Mansukhani, « les actions européennes ont été stimulées par des perspectives positives sur les bénéfices des sociétés causées en partie par une amélioration des exportations et une augmentation de la confiance du consommateur sur tout le continent, qui a conduit à une reprise de la demande au niveau national ».

Sur le marché américain, a -t-il poursuivi, « les investisseurs ont fait peu de cas des données décevantes sur le produit intérieur brut, préférant se concentrer sur les données meilleures que prévu de l’indice des responsables d’achats de Chicago, qui suggère que la reprise économique des États-Unis s’est poursuivie en février ».

Enfin, Vishal Mansukhani a noté que les investisseurs étasuniens « se sont également peu souciés de la baisse de confiance du consommateur, dans les secteurs les plus touchés par les tempêtes hivernales et la température glaciale des dernières semaines ».

De bons rendements au Canada

Au Canada, les secteurs boursiers les plus importants (services financiers, énergie et matériaux) ont tous trois gagné plus de 4 % le mois dernier, ce qui a conduit à des rendements solides pour les fonds d’actions canadiennes diversifiés.

Les indices de fonds Morningstar Actions canadiennes, Actions en majorité canadiennes et Actions canadiennes de revenu ont respectivement grimpé de 3,7 %, 3,6 % et 3 %.

À lire : Un mois de janvier musclé pour le revenu fixe

Loading comments, please wait.
Rogers médias numériques