A A A
Épargne

Les fonds de métaux précieux volent la vedette en avril

4 mai 2010 | Ronald McKenzie | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

or0108Les problèmes financiers en Europe et les soucis liés aux devises ont poussé les investisseurs, en avril, à trouver refuge dans l’or et d’autres marchandises. C’est ce qui explique pourquoi l’indice Morningstar des actions de métaux précieux a bondi de 12,2 % au cours du mois, la meilleure performance de toutes les catégories de fonds.

Pour la deuxième fois au cours des trois derniers mois, cet indice rafle la première place au chapitre du rendement.

« Les marchés ont zigzagué en proie à des préoccupations sur la capacité de la Grèce à rembourser sa dette, et la contagion s’est étendue à l’Espagne et au Portugal. Le cours des obligations gouvernementales grecques a chuté brusquement alors que la cote de crédit de ce pays était réduite au statut de pacotille et que l’incertitude planait sur les termes d’un sauvetage », a indiqué Christian Charest, éditeur adjoint responsable des sites Web de Morningstar Canada.

Résultat : une instabilité des marchés et un affaiblissement de l’euro par rapport aux grandes devises. Le dollar canadien s’est replié vers le milieu du mois, puis il a pris du tonus alors que la Banque du Canada annonçait une augmentation des taux d’intérêts.

Les investisseurs qui détenaient des fonds d’actions de petite capitalisation ont aussi connu un assez bon mois d’avril. Par exemple, l’indice des actions de PME américaines a enregistré un gain de 4,0 % pour terminer au deuxième rang du palmarès des performances. Avec + 2,9 %, les actions de ressources naturelles ont fini troisième. Les quatrième et cinquième positions ont été prises par les actions de PME canadiennes (+ 2,7 %) et les actions de PME mondiales (+ 2,3 %).

Pour ce qui est fonds à grande capitalisation, l’Amérique du Nord était l’endroit privilégié en avril. Au Canada, le S&P/TSX a gagné 1,7 %, battant de justesse le gain de 1,6 % de l’indice américain S&P 500 mesuré en dollars US. Malgré la volatilité des taux de change entre le huard et le billet vert pendant le mois, les mouvements monétaires se sont en grande partie neutralisés mutuellement. C’est pourquoi les indices des actions américaines et des actions canadiennes affichent des résultats très similaires, leurs gains étant de 1,5 % et 1,2 %, respectivement.

Les difficultés de la Grèce combinées au renforcement du dollar canadien ont plombé les actions européennes. L’indice Morningstar qui piste ce secteur a perdu 2,1 % en avril et s’est classé avant-dernier.

L’indice qui a connu le pire rendement de tous a été celui des actions des soins de la santé, avec une perte de 2,5 %.

Chargement des commentaires en cours, veuillez patienter.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000