A A A

Les gestionnaires actifs ont battu le S&P/TSX au 3e trimestre

14 novembre 2008 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

La théorie voulant que la gestion active des fonds produise de meilleurs résultats que la gestion indicielle lors des marchés baissiers semble se confirmer.

En effet, 59,4 % des portefeuillistes actifs de fonds d’actions canadiennes à grande capitalisation ont réussi à battre le S&P/TSX au 3e trimestre, indiquent les données recueillies par la firme Standard & Poor’s. Il s’agit d’un contraste marqué avec le trimestre précédent où seulement 31,2 % des fonds canadiens à gestion active avaient pu faire mieux que leurs indices de référence. Au 1er trimestre de 2008, à peine 8 % des gestionnaires actifs ont réussi cet exploit.

Malgré la bonne carte de pointage du 3e trimestre, Standard and Poor’s maintient que la gestion indicielle garde sa longueur d’avance. « Si l’on regarde les résultats à plus long terme, la tendance continue d’indiquer que peu de fonds à gestion active peuvent dépasser leur indice de référence », a souligné Jasmit Bhandal, directrice à Standard & Poor’s.

Du côté des fonds d’actions à petite et moyenne capitalisation, seulement 35,1 % des gestionnaires actifs ont produit des rendements supérieurs à l’indice complémentaire S&P/TSX. Dans la catégorie des fonds axés sur des titres canadiens, 46,1 % des fonds à gestion active ont surclassé l’indice de référence mixte constitué à 50 % de l’indice composé S&P/TSX, à 25 % de l’indice S&P 500 et à 25 % de l’indice S&P/Citigroup EPAC PMI.

Pour les fonds à contenu étranger, les scores du 3e trimestre de 2008 sont mitigés. Seulement 34,1 % des fonds d’actions américaines à gestion active ont offert un rendement supérieur à celui de l’indice S&P 500. En revanche, 52,1 % des fonds d’actions internationales ont dépassé l’indice S&P/Citigroup EPAC PMI Index et 37,9 % des fonds d’actions mondiales ont surpassé leur indice de référence.

Tout considéré, la majorité des fonds à gestion active continuent de traîner de la patte par rapport à leur indice S&P de référence sur des périodes de un, trois et cinq ans. Pour ces périodes, seulement 23,4 %, 8,5 % et 7,1 %, respectivement, des fonds d’actions canadiennes à gestion active ont été en mesure d’offrir un rendement supérieur à celui du S&P/TSX. En ce qui a trait aux portefeuillistes actifs qui axent leurs fonds principalement sur des titres canadiens, les performances sont meilleures. En effet, 51,3 %, 41,6 % et 52,1 % d’entre eux ont dépassé l’indice de référence mixte composé S&P/TSX sur des périodes de un, trois et cinq ans, respectivement.

Loading comments, please wait.