A A A
Économie

Les grandes banques renflouent leurs coffres

9 décembre 2014 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Pour la première fois depuis le début de la crise financière, le secteur bancaire mondial a renoué avec la profitabilité en 2013, à l’exception des établissements européens, qui demeurent à la peine, selon un récent rapport publié par le Boston Consulting Group (BCG).

Cité par Reuters, ce document révèle que l’année dernière, les banques ont dégagé un profit économique cumulé de 23 G $US, soit trois points de base du total de leurs actifs, et ce, après quatre ans de profit économique négatif compris entre 6 et 23 points de base.

« Le profit économique est une mesure du profit auquel on retire les coûts d’opportunité, c’est-à-dire les coûts liés au fait de choisir une activité plutôt qu’une autre », rappelle Reuters.

L’Amérique du Nord se relève

Le rapport a passé au crible plus de 300 établissements représentant plus de 80 % des actifs bancaires mondiaux.

Résultat, les banques de la zone européenne se trouvent toujours dans le rouge. En effet, elles ont totalisé un profit économique négatif de 168 G $US en 2013, comparativement à -199 G $US l’année précédente, ce qui porte à quelque 740 G $US le montant cumulé de leurs pertes depuis 2009.

En revanche, l’étude souligne que les banques d’Amérique du Nord ont en partie recouvré leur vigueur d’avant la crise, dégageant un profit économique positif (31 G $US) pour la première fois depuis cinq ans.

La zone Asie-Pacifique en tête

La profitabilité des banques a également augmenté au Moyen-Orient et en Afrique. Toutefois, ce sont les institutions financières situées dans la région Asie-Pacifique qui ont affiché les meilleures performances en la matière, avec 138 G $US de profit économique, soit un montant stable par rapport à 2012.

Conclusion des experts du BCG : « Alors que les banques d’Amérique du Nord ont recommencé à développer et ont réalisé un profit économique substantiel, en Europe elles montrent peu de signes de meilleure santé. »

Les profits des banques canadiennes s’envolent

Pour l’exercice financier qui s’est achevé le 31 octobre, les six principales banques canadiennes ont cumulé un bénéfice net de 33,3 G $CAD, soit une hausse de 8,5 % sur un an.

La Banque royale arrive en tête (plus de neuf milliards), suivie par la TD et la Scotia qui ont chacune enregistré un résultat net supérieur à sept milliards.

En tenant compte des éléments exceptionnels, le bénéfice net ajusté de ces six établissements dépasse la barre des 34 milliards, soit une augmentation de 8,9 % par rapport à 2013.

Loading comments, please wait.
Rogers médias numériques