A A A

Les grandes caisses de retraite au niveau de 2006

15 septembre 2009 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Les 300 plus gros bas de laine de la planète ont perdu quelque 1 500 milliards de dollars pendant la crise financière de 2008, soit 13 % de leur actif total. Il s’agit d’une somme comparable à l’économie entière du Canada. Du coup, ils sont revenus à leurs niveaux de 2006, selon le classement annuel de Watson Wyatt.

Ce classement mondial indique que, malgré le fléchissement de l’actif observé l’année dernière, la croissance annuelle composée des cinq dernières années se maintient à environ 10 %.
Au cours de cette période, la région de l’Asie-Pacifique a présenté le taux de croissance annuel composé le plus élevé, soit 19 %, tandis que l’Amérique du Nord a affiché le taux le plus faible avec 4 %. Le taux de croissance de l’Europe s’est pour sa part établi à 12 %.
 
Même si certaines caisses ont fait mieux que les autres, la plupart des grandes caisses devront se concentrer davantage sur la gestion du risque et réévaluer leurs structures de gouvernance afin de protéger les rendements futurs.
 
Selon l’étude, les États-Unis conservent la plus grande part de l’actif mondial en matière de caisses de retraite, soit 41 %, même si cette part a diminué en raison de la faiblesse du dollar et des développements importants qui ont touché les caisses de retraite parrainées par l’État d’autres pays.

Le Japon se classe au deuxième rang (19 %, comparativement à 14 % en 2007), surtout en raison de la caisse de retraite gouvernementale du Japon, qui occupe toujours la première place au classement, gère un actif d’environ 1,3 billion de dollars américains et maintient une répartition d’actif prudente.

Les Pays-Bas, le Royaume-Uni et le Canada occupent les troisième, quatrième et cinquième places, détenant respectivement 6 %, 5 % et 4 % de l’actif mondial de retraite.

Depuis 2003, 32 caisses de retraite des États-Unis et du Royaume-Uni ont été retranchées du classement. Parallèlement, 11 caisses australiennes et 7 caisses allemandes y ont été ajoutées, sans aucune suppression; l’Australie et l’Allemagne sont ainsi devenues les pays affichant les meilleurs gains.
 
L’étude indique que la croissance élevée de l’actif au cours des cinq dernières années a permis à la région de l’Asie-Pacifique, dont l’actif s’élève à environ 3 000 milliards de dollars américains, de se hisser pour la première fois devant l’Europe (actif de 2 500 milliards de dollars américains).

Les États-Unis conservent toutefois le premier rang grâce à un actif de 4 700 milliards de dollars américains. Au cours de la même période, l’ensemble des autres pays faisant partie de l’étude ont pratiquement doublé leur actif global, qui a atteint plus de 300 milliards de dollars américains. En 2008, seule la région de l’Asie-Pacifique a présenté une croissance (11 %).
  
« Les grandes caisses de retraite, particulièrement les principales caisses de retraite parrainées par l’État, ont donné la priorité à la gouvernance pour établir un cadre d’investissement à long terme et des structures de prise de décision qui tirent profit de nouvelles idées en matière d’investissement, explique Carl Hess, directeur mondial des Services-conseils en investissement de Watson Wyatt. Ces caisses de premier plan continuent d’établir les barèmes pour la plupart des aspects liés à l’investissement, et elles donnent aussi un aperçu sur la façon d’arrimer l’actif au passif en période d’instabilité économique. »

Sur le même sujet :

Chargement des commentaires en cours, veuillez patienter.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000