A A A
Techno

Pour renforcer les relations entre Pl. Fin. et handicapés

6 novembre 2014 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

À l’occasion du Mois de la littératie financière, le gouvernement fédéral a annoncé mardi l’octroi de 427 626 $ au Plan Institute for Citizenship and Disability et à Prosper Canada (Prospérité Canada) pour les aider à élaborer un outil de planification financière à long terme destiné aux personnes à mobilité réduite.

Ce financement est donné dans le cadre du Programme de partenariats pour le développement social – composante Personnes handicapées (PPDS-PH).

Des relations plus étroites avec les Pl. Fin.

Ce projet en ligne devrait fournir des renseignements de nature financière aux Canadiens handicapés, ainsi qu’aux membres de leur famille et aux aidants naturels. Il vise également à leur donner l’occasion d’établir des relations plus étroites avec le secteur bancaire et les planificateurs financiers.

Selon ses promoteurs, le but ultime de cette initiative est d’« accroître la participation et l’intégration des personnes handicapées à tous les aspects de la société canadienne », à l’instar du Régime enregistré d’épargne invalidité (REEI), dont plus de 90 000 ont été ouverts au pays depuis son lancement en 2008.

À ce jour, Ottawa affirme avoir versé plus d’un milliard de dollars en bons et en subventions dans ces REEI « afin de favoriser la sécurité financière à long terme » de leurs détenteurs.

Vers un crédit d’impôt simplifié ?

L’Agence du revenu du Canada (ARC) vient par ailleurs de lancer des consultations concernant le crédit d’impôt pour personnes handicapées (CIPH) dans quatre villes (Montréal, Vancouver, Toronto et Halifax).

Celles-ci « donneront aux Canadiens handicapés, à leurs soignants, aux promoteurs, aux fiscalistes, aux praticiens qualifiés et aux membres du grand public l’occasion de suggérer des façons de simplifier et de clarifier le processus de demande du crédit d’impôt pour personnes handicapées », affirme l’Agence.

L’objectif est de veiller à ce qu’elles « soient protégées contre les frais excessifs » et qu’« il reste plus d’argent dans leurs poches et celles de leurs soignants ».

Plus d’un million de Canadiens concernés

Selon les données de l’ARC, environ 1,1 million de contribuables ont présentement droit au CIPH, dont 50 % sont des aînés.

Au cours de l’exercice 2012–2013, environ 620 000 personnes ont demandé ce crédit dans leur déclaration de revenus et de prestations, ce qui représente un montant total de 986 millions de dollars.

La rédaction vous recommande :

Loading comments, please wait.