A A A

Les investissements du Canada avec l’eacute;tranger ont pris de l’ampleur au premier trimestre de l’année

23 juin 2008 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Selon Statistique Canada, le bilan net des investissements internationaux du Canada a pris du mieux au premier trimestre de 2008, surtout grâce à la reprise des investissements directs canadiens à l’étranger et à la dévalorisation du huard (surtout par rapport aux autres devises que le dollar américain) sur les avoirs canadiens en titres étrangers.


Les hausses des actifs internationaux du Canada représentaient deux fois les gains des passifs internationaux. Ces actifs se sont chiffrés à 1 280,9 milliards de dollars, gagnant 96,5 milliards en trois mois. Par ailleurs, les avoirs étrangers en titres canadiens ont augmenté plus modérément (+56,7 milliards de dollars pour atteindre 1 366,1 milliards).

Ainsi, la dette extérieure nette a chuté jusqu’à 85,2 milliards de dollars, soit 5,4 % du PIB canadien, en forte baisse par rapport aux 8 % du dernier trimestre de 2007.

De plus, les investissements directs à l’étranger par des entreprises canadiennes ont grimpé de 36,9 milliards de dollars, atteignant 551,4, milliards au premier trimestre de l’année. Cette hausse de 7,2 % se partageait presque également entre les opérations et l’effet du déclin de la devise canadienne. En contrepartie, les investissements directs étrangers au Canada ont crû plus lentement (+9,7 milliards de dollars).

Les flux des investissements directs étrangers au Canada ont fortement ralenti par rapport au rythme des acquisitions lors des trimestres précédents. Les investissements directs canadiens à l’étranger, eux, ont continué leur avancée. Pour ces raisons, en plus de la dépréciation du dollar canadien, on a observé la première croissance du bilan net des investissements directs (différence entre les investissements directs à l’étranger et ceux au Canada) depuis la fin de l’année 2006.

En outre, les actifs de placements de portefeuille canadiens à l’étranger ont crû, atteignant 379,6 milliards de dollars au premier trimestre de 2008, grâce à la légère hausse des opérations sur des valeurs étrangères (+3,3 milliards de dollars) et au repli du dollar canadien (+21,3 milliards de dollars). Les investissements dans les actions étrangères ont connu les plus fortes hausses, le trimestre finissant à 227,4 milliards.

Le passif international du Canada a affiché le plus fort gain en plus de six ans, grâce à des opérations de 9,7 milliards de dollars et à l’affaiblissement du dollar. À la fin du trimestre, les titres de portefeuille canadiens détenus par des non-résidents s’établissaient à 506,9 milliards de dollars, une montée de 20,2 milliards lors du trimestre.

Loading comments, please wait.