A A A
Économie

Les investisseurs étrangers s’arrachent les titres canadiens

18 mai 2017 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

epargne_placement_tirelire_canada_425Les acquisitions de titres canadiens par des investisseurs étrangers se sont littéralement envolées au premier trimestre 2017, atteignant 60,7 milliards de dollars, en nette progression par rapport au trimestre précédent (34 G$).

Il s’agit de l’investissement étranger en titres canadiens le plus élevé des dix dernières années, révèlent les données de Statistique Canada publiées jeudi.

Les investisseurs non résidents ont acquis pour 3,3 milliards de dollars d’actions canadiennes en mars, après un sommet de 35,9 milliards de dollars en février. Ce dernier était principalement attribuable aux nouvelles émissions d’actions canadiennes à des investisseurs étrangers provenant de fusions et d’acquisitions transfrontalières. En comparaison, les investissements réalisés en mars provenaient surtout d’achats effectués sur le marché secondaire.

Dans l’ensemble, les acquisitions étrangères d’actions canadiennes au premier trimestre se sont élevées à 38,2 milliards de dollars. Le cours des actions canadiennes a augmenté de 1,0 % pendant le mois et de 1,7 % au cours du trimestre.

LES OBLIGATIONS DE SOCIÉTÉS DANS LA MIRE

Les investisseurs non résidents ont également ajouté 8,9 G$ de dollars d’obligations canadiennes à leurs avoirs en mars. Ils se sont concentrés dans les obligations de sociétés (7,3 G$), réduisant leur exposition aux obligations des administrations publiques de 1,6 milliard de dollars. Il s’agit du troisième mois consécutif de désinvestissement.

Les taux d’intérêt à long terme au Canada ont reculé de 12 points de base au cours du mois.

Les investisseurs étrangers ont par ailleurs acheté 2,9 milliards de dollars en instruments du marché monétaire canadien en mars. Les importantes acquisitions étrangères d’effets de sociétés ont été modérées par une réduction des avoirs étrangers en effets des administrations publiques provinciales. Quelque 1,4 milliard de dollars d’effets de l’administration publique fédérale ont également été acquis par des étrangers au cours du même mois.

Les taux d’intérêt à court terme au Canada ont augmenté de sept points de base, tandis que le dollar canadien s’est légèrement déprécié par rapport à la devise américaine en mars.

LES CANADIENS INVESTISSENT AUX ÉTATS-UNIS

Les investissements canadiens en titres étrangers ont quant à eux atteint 15,4 milliards de dollars en mars, un sommet depuis décembre 2015. Cette activité a été principalement attribuable aux acquisitions d’actions américaines. Les achats canadiens de titres étrangers se sont chiffrés à 31,9 milliards de dollars au premier trimestre de l’année.

Les investisseurs canadiens ont ainsi acquis pour 16,1 milliards de dollars d’actions étrangères en mars. Les achats d’actions américaines, d’une valeur record de 20,2 milliards de dollars, ont été modérés par les ventes d’actions étrangères non américaines au cours du mois. Le cours des actions américaines était presque inchangé à la fin de mars.

Les investisseurs canadiens ont enfin réduit de 735 millions de dollars leurs avoirs en titres d’emprunt étrangers en mars. Un désinvestissement sans précédent de 2,5 milliards de dollars d’obligations de sociétés américaines a été atténué par des acquisitions de 1,3 milliard de dollars d’instruments du Trésor américain.

Au cours du mois, les taux d’intérêt à long terme aux États-Unis ont progressé de six points de base, tandis que les taux d’intérêt à court terme ont augmenté de 22 points de base.

La rédaction vous recommande :

Chargement des commentaires en cours, veuillez patienter.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000