A A A

Les investisseurs étrangers sortent du marché canadien

18 septembre 2008 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Pour la première fois depuis novembre 2007, les investisseurs étrangers ont réduit leurs avoirs en titres canadiens en juillet. Ils en ont liquidé pour 5,6 milliards de dollars, rapporte Statistique Canada.

Ils se sont départis massivement d’obligations canadiennes. Ils ont réclamé le remboursement de 3,7 milliards de titres d’emprunt, principalement ceux libellés en devises autres qu’américaines. Ils ont toutefois été actifs sur les marchés secondaires, ce qui a modéré l’incidence des remboursements.

Après cinq mois consécutifs d’investissements, les non-résidents ont décidé de sortir du marché des actions canadiennes. Ils ont vendu pour 2,7 milliards de dollars de titres canadiens. Ce désinvestissement visait principalement les secteurs de l’énergie et des mines, des banques et de la technologie. En juillet, le S&P/TSX a reculé de 6 %, tandis que le prix des produits de base fléchissait pour la première fois de l’année.

Pendant ce temps, les investisseurs canadiens continuaient d’éviter les obligations étrangères pour se concentrer sur l’achat d’actions. Ils en ont acquis pour 2,5 milliards de dollars, la demande ayant été principalement alimentée par les caisses de retraite. Les actions américaines ont représenté 80 % des placements, au moment où les cours des actions américaines subissaient une baisse de 8,6 % en juin et de 1,0 % en juillet.

Statistique Canada fait remarquer que les Canadiens ont sans cesse accumulé des actions étrangères depuis octobre 2006, sauf en janvier et en juin 2008, périodes au cours desquelles les indices boursiers étrangers d’importance ont reculé fortement.

Loading comments, please wait.