A A A

Les investisseurs étrangers toujours friands des titres canadiens

21 mai 2008 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

En mars, les investisseurs étrangers ont acheté pour 5,3 milliards de dollars de titres canadiens, le plus haut niveau depuis mars 2007, rapporte Statistique Canada. Les entreprises d’ici les ont aidés à assouvir leur soif, puisqu’elles ont procédé à d’importantes émissions de nouvelles actions qui leur étaient spécifiquement destinées.

Les investisseurs non résidents ont ajouté un montant net de 5,9 milliards $ d’actions canadiennes à leurs portefeuilles en mars, le plus haut montant à ce chapitre depuis mai 2006.

Les achats de nouveaux titres canadiens ont surtout eu lieu dans le secteur bancaire. Statistique Canada note qu’il s’agit d’un revirement par rapport aux trois mois précédents, où les acquisitions ont visé essentiellement les entreprises financières autres que les banques, ainsi que les firmes énergétiques et minières.

Les investisseurs étrangers ont également fait le plein d’obligations canadiennes en mars. Ils s’en sont procurés pour 5,7 milliards de dollars, poussant ainsi leurs achats du premier trimestre à un nouveau sommet. Les investissements se sont limités aux obligations émises par le gouvernement fédéral et ses entreprises, qui comportent des risques de crédit et de liquidité minimes. Presque toutes les obligations acquises étaient libellées en dollars canadiens.

Pour leur part, les investisseurs canadiens ont investi 982 millions de dollars en actions étrangères, surtout des titres américains. Si les opérations sur actions ciblaient des secteurs bien précis au cours des derniers mois, les investissements réalisés en mars ont porté sur un portefeuille bien diversifié d’actions américaines «afin de réduire les risques et les incertitudes liés au marché», précis l’agence fédérale. Les cours des actions américaines étaient à la baisse pour un cinquième mois consécutif en mars.

Loading comments, please wait.