A A A
Épargne

Les investisseurs friands d’obligations à rendement élevé

25 septembre 2012 | Ronald McKenzie | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer


Désespérés des taux d’intérêt anémiques, les investisseurs américains font le plein d’obligations à rendement élevé, qu’on appelle aussi obligations de pacotille.

La semaine dernière, ils en ont acheté pour 3,6 milliards de dollars US, rapporte l’agence Bloomberg. Le record absolu pour une semaine est de 4,7 milliards. Les fonds négociés en Bourse (FNB) spécialisés dans ce type d’obligations ont raflé près de 40 % de tous ces achats.

La popularité des FNB s’explique par la rareté relative des titres obligataires à haut rendement sur le marché, explique la firme BlackRock, l’un des plus importants fournisseurs de FNB. Grâce à leur fort pouvoir d’achat, les FNB peuvent s’en procurer plus facilement, ce qui n’est pas le cas des investisseurs individuels.

Depuis le début de l’année, les FNB américains d’obligations à haut rendement ont vu leur actif croître de 57 %. Celui-ci se chiffre actuellement à 56 milliards de dollars US. À eux seuls, les cinq plus gros fonds, dont celui de BlackRock, accaparent 32 milliards de dollars US.

Selon la banque JP Morgan Chase, près des deux tiers des émissions d’obligations à haut rendement cette année ont servi à refinancer des dettes d’entreprises, au lieu de contribuer à leur croissance. Voilà pourquoi, malgré leur nom, elles offrent un rendement moyen de 6,95 %, le plus bas des dernières années.

Par comparaison, le rendement des obligations 10 ans du gouvernement des États-Unis est actuellement de 1,72 %.

Loading comments, please wait.