A A A

Les investisseurs nerveux ratent des occasions de placement

8 mai 2008 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

«Les investisseurs qui restent sur la touche en attendant que s’estompe la volatilité conserveront encore trop longtemps leurs liquidités et se priveront de milliards de dollars en possibilités de placement perdues.»

Voilà la conclusion que tire le courtier Marchés mondiaux CIBC devant le comportement actuel des épargnants canadiens. Ceux-ci conserveraient des liquidités totalisant 45 milliards de dollars qui, si la volatilité des marchés était plus faible, seraient investis en produits de croissance. Cette prudence compréhensible, mais excessive, pourrait se traduire pour eux par la perte de milliards de dollars en possibilités de placement manquées, note Marchés mondiaux CIBC.

«L’aversion pour le risque augmentant avec l’âge, il n’est pas surprenant de constater que les Canadiens âgés sont les premiers à privilégier sans hésitation la sécurité que procurent les liquidités. Toutefois, il est étonnant de voir que près de 40 % de la réserve de liquidités actuelle est détenue par des Canadiens âgés de 25 à 49 ans. Il s’agit d’une proportion deux fois plus élevée qu’en 2001», souligne la maison de courtage.

En 2001, rappelons-le, le marché s’est vivement contracté à la suite de l’éclatement de la bulle technologique. Échaudés, les investisseurs ont boudé les Bourses pendant des mois pour se tourner vers l’immobilier. Or, au cours de cette période, ils ont renoncé à plus de 30 milliards de dollars, phénomène qui se manifestera encore en 2008. «Si l’on compare la situation de 2001 à celle d’aujourd’hui, on remarque que l’histoire se répète. Les investisseurs se privent de milliards de dollars en revenus de placement potentiels», indique Marchés mondiaux CIBC.

Chargement des commentaires en cours, veuillez patienter.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000