A A A
Immobilier

Les jeunes aspirent à la propriété

29 mars 2016 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

jeunes_couple_premiere_maison_renovations_425Les jeunes de la « génération du millénaire » (18-34 ans) sont tout aussi désireux que leurs aînés d’avoir leur propre maison, selon un sondage que vient de publier la banque CIBC.

Celui-ci montre qu’à l’instar de 85 % des Canadiens, 86 % des membres de la génération Y considèrent l’accession à la propriété comme « très importante » ou « relativement importante », bien que 42 % d’entre eux soient locataires et que 21 % habitent encore chez leurs parents.

L’importance qu’ils y accordent est même plus élevée que chez les 55 ans et plus (81 %) et quasiment identique aux 35-54 ans (87 %).

SOIF DE LIBERTÉ

Parmi l’ensemble des sondés voulant devenir propriétaires, 63 % pensent qu’il s’agit d’un achat logique du point de vue financier et d’un bon moyen d’épargner pour la retraite (57 % chez les 18-34 ans), tandis que chez les Y, 59 % croient que la propriété leur procurera un « sentiment de liberté personnelle ».

À l’inverse, 15 % des répondants estiment qu’il n’est pas important de posséder une maison et près de la moitié d’entre eux (46 %) affirment même que cela représente un fardeau financier trop lourd à porter.

L’idée selon laquelle les jeunes ne veulent pas être propriétaires de leur résidence est un mythe, affirme Barry Gollom, vice-président, Prêts et Hypothèques à CIBC.

« UN JALON IMPORTANT »

« D’après notre sondage, la génération du millénaire accorde autant d’importance à l’accession à la propriété que les Canadiens des autres groupes. C’est un jalon important pour beaucoup, et cela n’a pas changé même s’il est de plus en plus difficile de pénétrer le marché », souligne-t-il.

« Pour bon nombre de personnes, être propriétaire est un gage de liberté personnelle. Un plan financier solide, personnalisé en fonction de ses propres objectifs, procurera aussi une liberté financière », conclut le dirigeant.

Le sondage en ligne a été réalisé les 14 et 15 mars par Angus Reid auprès de 1 517 adultes canadiens d’un océan à l’autre.

La rédaction vous recommande :

Loading comments, please wait.
Rogers médias numériques