A A A

Les marchés reprennent de la vigueur en juillet, les fonds des marchés émergents en tête

3 août 2006 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

(03-08-2006)Les fonds d’actions des marchés émergents ont enregistré les meilleurs résultats en juillet. D’ailleurs, selon les données provisoires sur les fonds communs de placement publiées par Morningstar, 28 des 31 Indices de fonds Morningstar Canada ont vu leurs rendements s’améliorer. L’Indice Actions des marchés émergents arrivait premier avec une hausse de 3,6 %, les investisseurs semblant avoir repris confiance dans ces marchés après la liquidation massive de mai. L’Indice Soins de la santé, lui, prenait la deuxième position avec un rendement de 2,9 %.



Après deux mois de pause, les fonds ciblant les marchandises canadiennes ont remonté l’échelle en juillet, mois marqué par une hausse des prix du gaz naturel, particulièrement dans sa deuxième moitié en raison des températures supérieures à la normale. L’Indice Ressources naturelles s’est enrichi de 2,9 % alors que les indice Fiducie de revenu canadiennes(à forte teneur en énergie)et Métaux précieux gagnaient 2,6 % et 2,5 % respectivement. L’Indice Services financiers s’en tirait également plutôt bien du haut de sa huitième place, avec un rendement de 2,3 %.

« Comme ce fut le cas tout au long des dernières années, les ressources et les services financiers ont mené les marchés boursiers canadiens en juillet, explique Brian O’Neill, analyste principal de Morningstar Canada. Les actions du secteur des matériaux ont été particulièrement fringantes considérant que l’Indice plafonné matériaux S&P/TSX a terminé le mois avec un gain de 4 %. Une activité fiévreuse du côté des fusions et acquisitions du secteur minier a largement contribué à cet état de faits, tout comme la hausse de 4 % du prix de l’or et le maintien des prix des métaux de base. En ce qui concerne l’énergie, une flambée tardive du cours des actions de sociétés comme Encana, Suncor, Talisman et Canadian Oil Sands Trust ont permis à l’Indice plafonné énergie S&P/TSX de se hisser en territoire positif avec un gain de 1 %. »

Parmi les principales catégories d’actions, l’Indice Actions européennes remportait la palme avec un surplus de 2,4 %, alors que l’Indice Actions asiatiques, excluant le Japon, grimpait de 2,3 %. Les rendements de ces deux régions ont pris part au succès de l’Indice Actions internationales, majoré de 2 % en juillet.
« Les fonds d’actions internationales ont devancé les fonds d’actions canadiennes jusqu’à présent en 2006, note M. O’Neill. La force des marchés européens en est la principale cause; depuis le début de l’année, l’Indice Actions européennes s’est élevé de 12 %. En plus des rendements solides de certains pays comme le Royaume-Uni, la France et l’Allemagne, les hausses respectives de 4 % et de 5 % de l’euro et de la livre sterling par rapport au huard ont donné un bon coup de main à ces fonds. »

Le pire rendement, une perte de 3,6 %, revenait à l’Indice Actions américaines à petite et moyenne capitalisation. L’Indice Science et technologie suivait avec un recul de 2,8 %. « Malgré l’appréciation de 1,5 % du dollar américain par rapport au dollar canadien, les fonds de technologie, principalement composés de titres américains, ont sombré dans le rouge à nouveau en juillet », précise M. O’Neill. Il attribue entre autres cette chute à la faiblesse des rendements de sociétés importantes comme eBay, Yahoo, Dell, Google et Nortel. La résurgence des ressources aurait aussi nui à ces fonds d’actions américaines « puisque la plupart ne participent que modérément aux secteurs des matériaux et de l’énergie. De plus, bon nombre d’entre eux dédient plus de 20 % de leur actif à la technologie, un secteur en mal depuis quelque temps », indique M. O’Neill.

À la suite des pertes en mai et en juin, les fonds de la catégorie Actions canadiennes ont bondi de 1,6 % en juillet. L’Indice Actions purement canadiennes s’en tirait encore mieux avec un gain de 1,8 %, un résultat pareil à l’Indice composé S&P/TSX. Les fonds de la catégorie Actions canadiennes à petite capitalisation, quant à eux, enregistraient un surplus de 1 %.

Après trois mois consécutifs de pertes, les fonds de revenu canadien ont obtenu des rendements respectables en juillet. Les indices Obligations canadiennes, Dividendes canadiens et Equilibrés canadiens de revenu, qui regroupent les trois catégories de fonds meilleurs vendeurs au pays pour la première moitié de 2006, gagnaient respectivement 2 %, 1,9 % et 1,9 %.

Les Indices de fonds Morningstar sont ajustés pour éliminer l’effet de distorsion occasionné par la disparition de certains fonds en raison de fusions, de changements de mandats ou de fermetures.

Loading comments, please wait.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000