A A A
Économie

Les minières ont réalisé des investissements record au Québec en 2012

6 mars 2013 | Ronald McKenzie

  • envoyer
  • imprimer


L’industrie minière a fracassé de nouveaux records avec des investissements de 4,8 milliards de dollars en 2012, rapporte l’Institut de la statistique du Québec. C’est 23 % de plus qu’en 2011.

Il s’agit également d’une neuvième année de croissance consécutive.

Par contre, l’industrie pourrait connaître une baisse de ses activités en 2013, selon les intentions exprimées par les compagnies.

Le triangle minier formé des régions de l’Abitibi-Témiscamingue, de la Côte-Nord et du Nord-du-Québec continue à maintenir sa part importante de l’investissement total au Québec avec 97,5 % des capitaux engagés.

Pour une deuxième année d’affilée, chacune de ces régions a franchi le cap du milliard de dollars en investissement. Pour la première fois, grâce aux projets liés au minerai de fer, les investissements sur la Côte-Nord ont atteint un niveau historique du 2 milliards de dollars. Elle est suivie par le Nord-du-Québec avec 1,6 milliard et par l’Abitibi-Témiscamingue avec 1,0 milliard.

Les dépenses en exploration et mise en valeur ont connu un recul de 16,5 % en 2012, ce qui constitue tout de même la deuxième meilleure année de l’histoire de l’exploration minière du Québec.

Les petites sociétés d’exploration (les juniors), avec 54,4 % du total, continuent à réaliser la majorité des travaux d’exploration et de mise en valeur au Québec. Néanmoins, au cours des cinq dernières années, les grandes sociétés ont vu leur part s’accroître, passant de 20,3 % en 2007 à 42,5 % en 2012. Les sociétés publiques avec 22 millions de dollars des dépenses, représentent 3,1 % du total en 2012.

L’or demeure la substance la plus recherchée par les minières québécoises, accaparant 56 % des dépenses d’exploration et de mise en valeur. Les métaux ferreux viennent loin derrière (14,3 %) suivis par les métaux usuels tels que le cuivre, le nickel et le zinc.

Par ailleurs, selon les intentions exprimées par les compagnies minières au cours des derniers mois, en 2013 l’investissement minier devrait connaître une première baisse après neuf années de croissance consécutive pour se replier à 4,1 milliards de dollars. Pour leur part, les dépenses d’exploration et de mise en valeur se maintiendraient sensiblement au même niveau qu’en 2012, avec des prévisions de 690 millions.

Loading comments, please wait.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000