A A A
Épargne

Les nouvelles mathématiques de la retraite

7 juin 2007 | La rédaction | Mis à jour le 19 juillet 2013 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer


Quelle proportion de leurs revenus actuels vos clients auront-ils besoin pour vivre confortablement à la retraite? La majorité d’entre eux répondront que c’est de 60 % à 70 %, car c’est ce que leurs conseilleurs ou planificateurs financiers leur répètent inlassablement.

Peter Drake, vice-président à Fidelity Investments Canada et chroniqueur à Advisor.ca, a voulu vérifier sur quelle base ce calcul était effectué. En débutant ses recherches, il s’est aperçu que les estimations conventionnelles n’étaient pas basées sur des études exhaustives. Selon Peter Drake, ces chiffres sont erronés, tant pour les célibataires que pour les couples. « S’ils veulent maintenir le même style de vie qu’à la préretraite, les retraités devront disposer de 75 % à 85 % de leurs revenus de travail », soutient-il.

De fait, le portrait des retraités est en évolution au Canada et ailleurs dans le monde. Les gens prennent leur retraite plus tôt, de différentes façons et vivent plus longtemps qu’avant. Les données de Statistiques Canada ont même démontré que les dépenses des retraités déclinent beaucoup moins vite que leurs revenus, principalement durant les premières années de leur nouvelle vie. Les retraités sont également de plus en plus actifs et certains prévoient une augmentation de leur niveau de consommation.

Dans ce contexte, les chercheurs de Fidelity ont tenté d’établir un taux plus réaliste de remplacement du revenu à la retraite, qui permettrait aux retraités de maintenir leur niveau de consommation d’avant la retraite. La méthodologie utilisée a tenu compte de quatre composantes à la préretraite, soit le taux d’imposition individuel, les contributions aux programmes publics(tels l’assurance-emploi et le Régime de pensions du Canada), les cotisations à une caisse de retraite ou à un REER et le niveau de consommation. Pour ce qui est de la retraite, les contributions aux programmes publics ont été éliminées, le niveau de consommation à la préretraite a été maintenu, les crédits d’impôt pour revenus de pension ont été comptabilisés et on a calculé les revenus nécessaires pour couvrir les dépenses courantes et la note d’impôt.

Chargement des commentaires en cours, veuillez patienter.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000