A A A
Établissements

Les nouvelles technologies dans la mire de Desjardins

22 septembre 2015 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

En fin de semaine, le 22e congrès d’orientation du Mouvement Desjardins a accueilli à Montréal plus de 1 400 délégués provenant de toutes les régions du Québec et de l’Ontario sous le thème « Nous adapter et performer à l’avantage de nos membres et clients ».

À cette occasion, les représentants des caisses ont pu discuter « de différents enjeux auxquels le Mouvement et le secteur financier sont confrontés », et notamment des « occasions de développement qu’apportent les nouvelles technologies, qui permettent à Desjardins de s’adapter aux habitudes de consommation changeantes de ses membres et clients », selon un communiqué émis hier par la coopérative.

Au cours de leurs échanges, ajoute-t-il, les délégués « ont répondu à des questions qui guideront les instances du Mouvement dans l’élaboration d’orientations stratégiques ».

LA QUESTION DES RISTOURNES

D’ailleurs, 76 % des délégués « ont reconnu l’importance pour Desjardins de poursuivre sa croissance au bénéfice de ses membres et clients et de leur inspirer confiance, notamment en maintenant une solide capitalisation et en versant davantage d’excédents à la réserve ».

De plus, si les représentants des caisses se sont dits « fortement d’accord » avec les questions d’orientation soumises, plusieurs délégués n’ont pas hésité à formuler des commentaires visant à les bonifier, précise l’institution.

Contacté par Conseiller.ca, le porte-parole du Mouvement a rappelé que les participants au congrès n’étaient pas appelés à voter sur une éventuelle abolition des ristournes, mais bien à se prononcer « sur différentes pistes d’évolution ».

Rappelons que Desjardins avait réfuté des allégations selon lesquelles le congrès serait l’occasion d’abolir les ristournes aux membres.

TOURNÉ VERS L’AVENIR

L’un des grands thèmes abordés a porté sur l’évolution des comportements des membres et clients à l’heure du numérique. Dans une proportion de 96 %, les participants « ont reconnu la nécessité pour le Mouvement de poursuivre son développement en adaptant ses modes de fonctionnement à ce nouveau contexte », affirme le communiqué.

Pour Desjardins, loin d’être une menace, les nouvelles technologies représentent au contraire « une occasion de se rapprocher de ses membres et clients et de renforcer ainsi sa distinction coopérative ».

DES PISTES POUR AMÉLIORER LA PRODUCTIVITÉ

Un autre sujet soumis à la réflexion a concerné « la capacité d’offrir aux membres et clients le niveau de qualité de service auquel ils s’attendent, et ce, dans un contexte où la performance financière et la productivité sont des enjeux importants, dans un marché de plus en plus concurrentiel ».

Ainsi, 89 % des délégués se sont dits d’accord « avec la proposition voulant que soient pris, partout dans le Mouvement, les moyens pour atteindre une meilleure productivité, et ce, dans le respect de [ses] valeurs coopératives », indique le communiqué.

La rédaction vous recommande :

Loading comments, please wait.