A A A
Économie

Les oléoducs, générateurs de bénéfices constants

28 septembre 2011 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Les investisseurs à la recherche de titres défensifs devraient jeter un coup d’oeil du côté des entreprises canadiennes qui exploitent des oléoducs, conseille Michael O’Brien.

En entrevue à Morningstar Canada, le vice-président et directeur chez Gestion de Placements TD soutient que ces sociétés affichent une solide croissance de leurs bénéfices. Leurs actions sont soumises à une volatilité minime et paient des dividendes croissants. Ces entreprises sont peu sensibles aux aléas de l’économie, car elles évoluent dans un environnement réglementé. De plus, l’approvisionnement en pétrole est assujetti à des contrats à long terme. Dans un contexte où les taux d’intérêt sont faibles et la croissance économique, limitée, l’achat de ces actions pourrait s’avérer un choix judicieux.

Il a un penchant pour deux géants de ce secteur : Enbridge (ENB.TO) et TransCanada (TRP.TO).

En réponse aux analystes qui jugent ces actions onéreuses, il dit que « la visibilité des bénéfices de ces sociétés est exceptionnelle dans ce climat d’incertitude » et que ces actions « offrent une appréciation stable du capital à long terme, ce qui est l’objectif du portefeuille canadien de valeurs sûres de TD » qu’il dirige.

Le pétrole et le gaz naturel canadiens doivent être acheminés vers les marchés émergents, et les oléoducs en sont le canal, dit le spécialiste. « Les compagnies canadiennes d’oléoducs représentent donc un risque faible et une mise à long terme sur la croissance des marchés émergents. » Alors que les actions strictement énergétiques et des celles des producteurs de métaux de base tendent à être plus cycliques et volatiles, « l’argument à long terme en faveur de certaines compagnies de qualité supérieure dans ces industries demeure valide », conclut Michael O’Brien.

Loading comments, please wait.