A A A
Épargne

Les parents : une influence décisive dans la planification de la retraite

24 octobre 2014 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Si 66 % des travailleurs québécois de 25 à 44 ans reconnaissent à leurs parents un rôle « assez ou très important » dans la gestion de leurs finances, curieusement, seulement 56 % des parents croient avoir posé des gestes déterminants en ce sens auprès d’eux, selon le sondage SOM réalisé pour Question Retraite et la Régie des rentes du Québec.

Ces statistiques prennent tout leur sens lorsque l’on constate que les répondants de 25 à 44 ans qui n’arrivent pas à épargner (58 %) ou qui sont « peu ou pas du tout en contrôle de leurs finances personnelles » (54 %) indiquent que les parents n’ont pas joué un rôle modèle à cet égard.

Au nombre des bonnes habitudes financières recensées chez les 25-44 ans, on note l’épargne par prélèvement, débutée plus tôt que leurs parents, ainsi que la consultation d’un professionnel en planification financière, que 28,8 % des répondants de 35 à 44 ans ont intégrée à leurs habitudes avant l’âge de 30 ans.

À titre comparatif, 10,8 % des 45 à 54 ans ont vu un conseiller en services financiers avant 30 ans, alors que chez les 55 à 64 ans, le taux se chiffre à 4,5 %.

Éducation, information, planification

« Les jeunes qui recherchent des conseils auprès de professionnels le font souvent à la suggestion de leurs parents, constate Angela Iermieri, planificatrice financière au Mouvement Desjardins. En consultant tôt, les jeunes se fixent plus rapidement des objectifs et se donnent un plan précis pour y arriver. C’est un gage de succès. »

À cet effet, un rapport de 2012 de l’Institut des fonds d’investissement du Canada précisait que que les ménages bénéficiant d’un service conseil professionnel affichaient un taux d’épargne deux fois plus élevé (8,6 %) que ceux n’y ayant pas recours (4,3 %).

Un autre sondage, réalisé en 2013 pour le compte de Desjardins Gestion de patrimoine, révélait quant à lui que 93 % des répondants suivant un plan financier écrit « étaient confiants de réaliser leurs projets actuels et futurs. »

La rédaction vous recommande :

Loading comments, please wait.