A A A

Les planificateurs financiers n’auront pas leur ordre professionnel

14 juillet 2008 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Les jeux sont faits : l’Office des professions du Québec (OPQ) ne recommande pas la création d’un ordre professionnel pour les planificateurs financiers.

Dans une décision rendue publique ce matin, l’OPQ estime plutôt que le système financier, tel que structuré actuellement, «réussit à aménager une garantie réelle, satisfaisante, de compétence et d’intégrité». Les résultats de la consultation qu’a menée l’OPQ le confirment.

«Les problèmes aujourd’hui sont apparus tenir non pas tant à l’incompétence ou au manque d’intégrité des personnes admises à porter le titre de planificateur financier qu’au fait que le contexte ne favorise pas comme certains le souhaiteraient l’information correcte du public et la fourniture convenable de ces services», a expliqué l’OPQ dans son avis.

Du même souffle, l’organisme admet que des améliorations sont souhaitables, mais cela peut se faire dans le cadre actuel, au besoin avec la collaboration du système professionnel et notamment des ordres du secteur. «Le grand avantage de l’encadrement tel qu’établi est d’être adapté à la spécificité du milieu d’exercice, à ses institutions et aux interrelations qui le caractérisent», a souligné l’OPQ.

En demandant la constitution d’un ordre professionnel, l’IQPF remettait en cause l’encadrement des planificateurs financiers, tel qu’on le connaît jusqu’ici au Québec. À la suite de ses consultations, l’OPQ en est venu à la conclusion que ce système a été érigé «spécifiquement pour protéger les investisseurs et leur donner confiance en ceux ou celles qui les assistent».

En vertu de la Loi sur la distribution de produits et services financiers, les planificateurs financiers doivent satisfaire à des exigences qui relèvent déjà de l’Autorité des marchés financiers (AMF). Or, telles qu’administrées par l’AMF, ces exigences ressemblent beaucoup à «celles applicables aux membres des professions sous le Code des professions», explique l’OPQ.

Au moment de mettre en ligne, Conseiller.ca attendait des réactions de divers intervenants de l’industrie des services financiers.

Pour lire l’avis de l’OPQ sur la création d’un ordre professionnel des planificateurs financiers, cliquez ici.

Loading comments, please wait.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000