A A A
Crédit

Les prêts hypothécaires préapprouvés ont la cote

25 novembre 2015 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Près des deux tiers (61 %) des Canadiens qui vendent leur maison retiennent seulement les offres des acheteurs potentiels préapprouvés pour un prêt hypothécaire, selon un récent sondage de la Banque Scotia.

Menée en ligne par Léger Marketing auprès de 1 540 personnes du 28 septembre au 1er octobre, cette enquête d’opinion nationale révèle aussi que plus de deux répondants sur trois (69 %) croient qu’ils obtiendraient probablement un prêt hypothécaire préapprouvé avant de commencer à magasiner une maison.

Globalement, la plupart des sondés (83 %) conviennent que le fait de bénéficier d’un tel prêt rend l’offre plus intéressante et augmente le pouvoir de négociation des acheteurs.

PLUS PRATIQUE POUR ÉTABLIR UN BUDGET

En outre, une majorité d’entre eux (62 %) s’entend pour dire que son principal avantage réside dans le fait qu’il aide à établir un budget maximal, tandis que près de la moitié (45 %) estiment que la préapprobation leur permet d’avoir une meilleure idée de la mise de fonds requise et des versements mensuels qu’ils devront effectuer.

Le sondage fournit par ailleurs de l’information sur certaines particularités régionales et met en lumière les attitudes propres aux résidents de chaque province en matière de prêts préapprouvés.

Ainsi, alors que 82 % des Albertains sondés pensent être en mesure d’en décrocher un avant de se mettre à la recherche d’une nouvelle demeure, cette proportion chute respectivement à 69 % et à 59 % parmi leurs homologues ontariens et québécois.

« VOIR AU-DELÀ DE SES BESOINS IMMÉDIATS »

« Il est toujours bon d’établir un plan financier et d’obtenir un prêt hypothécaire préapprouvé pour s’assurer qu’on est prêt à prendre les grandes décisions liées à l’achat d’une maison, que ce soit au moment de l’offre ou du magasinage », commente David Stafford, administrateur délégué, Crédit garanti par un bien immobilier à la Banque Scotia.

« Il ne s’agit pas seulement de trouver le meilleur taux, le plus petit versement mensuel ou le plus gros prêt possible. Avec un conseiller compétent, vous serez amené à voir au-delà de vos besoins immédiats pour choisir le bon prêt hypothécaire et vous assurer un parcours sans heurt », conclut-il.

La rédaction vous recommande :

Loading comments, please wait.