A A A
Assurance

Les profits de Desjardins Assurances générales explosent

24 août 2012 | Dominique Lamy | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer


Desjardins Groupe d’assurances générales, une filiale du Mouvement Desjardins spécialisée dans l’assurance de dommages, vient de dévoiler de forts résultats financiers pour la période terminée le 30 juin dernier.

La division rapporte un bénéfice net de 39,5 millions de dollars au deuxième trimestre et de 103,8 millions de dollars au premier semestre, respectivement en hausse de 137 % et de 78,3 % par rapport aux mêmes périodes de 2011.

Le bénéfice net du trimestre correspondant en 2011 se chiffrait à 16,6 millions de dollars et le bénéfice net du premier semestre de l’année passée, à 58,2 millions.

Les primes directes souscrites se chiffrent quant à elles à 550 millions de dollars pour le deuxième trimestre et à 1 milliard de dollars pour le premier semestre. Cela représente des hausses respectives de 9 % et de 8,9 % par rapport aux mêmes périodes l’an passé. Tous les secteurs d’activité ont contribué à cette croissance supérieure au marché, que ce soit l’assurance auto et habitation des particuliers, l’assurance de groupe, les partenariats en marque privée et l’assurance des entreprises.

Sylvie Paquette, présidente et chef de l’exploitation de Desjardins Groupe d’Assurances générales, a fait savoir par voie de communiqué qu’elle était particulièrement satisfaite de cette forte croissance réalisée dans un contexte de compétition accrue dans le marché de l’assurance de dommages.

« Le phénomène de consolidation au sein de l’industrie et les améliorations découlant de la réforme de l’assurance automobile en Ontario ont entraîné un surcroît d’activité dans le marché. Si nous affichons une croissance et une rentabilité supérieures à celles de la concurrence, c’est en grande partie grâce à notre modèle d’affaires en direct, que nous avons adopté il y a 25 ans et que nous n’avons cessé d’améliorer depuis. Nous sommes déterminés à poursuivre cette croissance et nous savons que nous sommes bien partis pour y arriver », a-t-elle conclu.

Malgré d’importantes précipitations qui ont entraîné de graves inondations à Montréal et à Thunder Bay à la fin mai, le taux de sinistralité a chuté à 71 % au deuxième trimestre, une baisse de 5,9 points de pourcentage par rapport au même trimestre en 2011. Ce recul a contribué à la réduction de 6,4 points de pourcentage du ratio combiné, qui se situe à 96,1 % ce trimestre.

Au cours du premier semestre, le taux de sinistralité a baissé de 4,1 points de pourcentage pour s’établir à 67,4 %, tandis que le ratio combiné a diminué de 4,2 points de pourcentage pour se fixer à 92,3 %.

Chargement des commentaires en cours, veuillez patienter.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000