A A A
Inflation

Les projections de l’IQPF pour 2014

6 mai 2014 | Rémi Maillard | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

L’Institut québécois de planification financière (IQPF) a publié récemment les Normes d’hypothèses de projection pour 2014.

Présentées pour la première fois en 2008, ces normes sont destinées à aider les planificateurs financiers à affiner leurs projections. Elles contiennent des estimations du taux d’inflation, du taux d’emprunt, de l’espérance de vie et du rendement de trois types de placements : titres à court terme, titres à revenus fixes et actions canadiennes.

Selon l’IQPF, leur bon usage doit protéger à la fois le planificateur financier et son client, puisqu’une facette importante du travail de planification consiste à effectuer différents types de projections (besoins et revenus de retraite, besoins d’assurance, planification des études des enfants, etc.).

Un complément, pas une prévision

Les Normes d’hypothèses de projection « doivent être perçues et utilisées comme un complément » aux Normes professionnelles de l’IQPF, précise l’Institut.

Toutefois, elles « ne représentent aucunement une prévision à court terme sur les rendements futurs et ne devraient pas être utilisées à cette fin », souligne-t-il.

Pour l’année 2014, les hypothèses sont les suivantes :

  • Taux d’emprunt : 5 %
  • Inflation : 2 %
  • Rendement à court terme : 3 %
  • Rendement des titres à revenu fixe : 4 %
  • Rendement des actions canadiennes : 6,5 %

Les normes sont établies à partir des données publiées par Statistique Canada, la Banque du Canada et des sociétés d’actuaires privées, entre autres. Les maîtres d’œuvre de ce projet sont Nathalie Bachand, Martin Dupras et Daniel Laverdière.

Loading comments, please wait.
Rogers médias numériques