A A A

Les propriétaires de PME affichent un étonnant optimisme

10 avril 2008 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Les entrepreneurs canadiens portent-ils des lunettes roses ? Voilà en substance la question que pose BMO Banque de Montréal à la lecture des résultats d’un sondage qu’elle a commandé auprès des propriétaires de PME au  pays.

En effet, l’étude montre que 70 % d’entre eux qualifient l’économie canadienne de «bonne», tandis que 9 % la qualifient «d’excellente». Par ailleurs, 92 % des chefs d’entreprise croient pouvoir résister aux difficultés financières et près des deux tiers sont à ce point confiants qu’ils n’ont prévu aucune mesure d’urgence en cas de baisse de l’activité économique.

«Bien qu’il soit encourageant de constater un tel optimisme parmi les propriétaires de petites entreprises, un plan d’urgence s’avère de toute première importance, en particulier en période de volatilité économique. Selon notre expérience, le meilleur moment d’élaborer un plan d’urgence ou de le mettre à jour, c’est lorsque les choses vont bien, plutôt que de le faire en mode panique lorsque le vent tourne», a indiqué BMO Banque de Montréal.

Que doit comprendre un tel plan ? Essentiellement des stratégies spécialement adaptées à diverses situations critiques, comme :
* Les problèmes de ruptures de stock avec un fournisseur clé.
* Un processus de surveillance pour s’assurer que l’entreprise protège ses principales relations d’affaires.
* Des méthodes de surveillance d’événements déclencheurs, tels que de nouvelles législations, la chute des marchés, l’arrivée de nouveaux acteurs dans le secteur d’activité, ainsi que la fluctuation des devises et des prix des produits de base.

Le sondage de BMO Banque de Montréal révèle que, en cas de coup dur, les épargnes de l’entreprise sont le plus souvent utilisées comme solution d’urgence. En effet, plus de la moitié des propriétaires de PME misent sur leurs épargnes pour se protéger contre les fluctuations économiques futures et plus de 40 % d’entre eux avouent être disposés à puiser dans leurs économies personnelles en cas de ralentissement économique.

BMO Banque de Montréal estime que le Canada devrait connaître une croissance d’environ 1,4 % cette année, soit environ la moitié de celle de l’an dernier. C’est la performance économique la plus faible en 16 ans, note l’institution financière. «La bonne nouvelle, c’est que l’économie est restée saine en cette période d’incertitude, l’inflation est demeurée sous le seuil des 2 %, le taux de chômage à 6 % et les finances des administrations publiques restent saines en règle générale», a conclu BMO Banque de Montréal.

Chargement des commentaires en cours, veuillez patienter.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000