A A A
Établissements

Les propriétés à vendre partent vite dans le Grand Montréal

14 septembre 2010 | Ronald McKenzie | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

maison_residence_immobilier_propriete_couple_425En août, les propriétés à vendre dans la région métropolitaine de Montréal ont trouvé rapidement preneurs, rapporte la Chambre immobilière du Grand Montréal (CIGM).

Ainsi, les maisons unifamiliales se sont vendues en moyenne en 69 jours, soit 10 de moins qu’en août 2009. Les copropriétés, elles, sont demeurées en moyenne 79 jours sur le marché, une baisse de 11 jours par rapport à l’an dernier. Quant aux « plex », ce sont eux qui se sont vendus le plus rapidement, dans un délai moyen de 62 jours. C’est 29 de moins qu’à la même période l’an dernier.

« Le marché de la revente dans la région de Montréal est présentement à l’avantage des vendeurs : les délais de vente sont très courts et le nombre de propriétés offertes sur le marché était en baisse pour un 13e mois consécutif en août, laissant un peu moins de choix aux acheteurs », indique Patrick Juanéda, président du conseil d’administration de la CIGM.

Les conditions de marché étant plus serrées, le prix des propriétés a continué d’augmenter en août dans le Grand Montréal. Le prix médian d’une maison unifamiliale dans la région de Montréal s’est fixé à 254 000 $, une hausse de 7 % par rapport à août 2009. La copropriété a vu son prix médian augmenter de 9 % à 215 000 $, alors que le prix médian des « plex » a enregistré une croissance de 14 % pour s’établir à 395 000 $.

De manière générale, la CIGM a noté un certain ralentissement du marché. Le nombre de transactions résidentielles conclues a diminué de 16 % par rapport à août 2009. Les ventes de maisons unifamiliales ont reculé de 16 %, celles de copropriétés de 13 % et les ventes de « plex », de 22 %. Au 31 août 2010, le nombre d’inscriptions en vigueur sur le système MLS était en baisse de 3 % comparativement à la même date l’an dernier.

Loading comments, please wait.