A A A
Épargne

Les Québécois bouderont leur REER cette année

7 janvier 2014 | Ronald McKenzie | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer


Un sondage de la Banque Scotia sur les REER révèle des informations préoccupantes.

Par exemple, la moitié des Québécois ne prévoient pas cotiser à leur régime d’épargne-retraite pour l’année d’imposition 2013. En très grande majorité (88 %), c’est parce qu’ils n’en ont pas les moyens, disent-ils.

Un peu plus du tiers (35 %) devraient contribuer à leur REER, tandis que 14 % ne savent pas encore ce qu’ils feront.

L’étude de la Scotia fait ressortir une autre donnée inquiétante : 41 % des Québécois affirment avoir sorti de l’argent de leur REER en 2013. Dans 19 % des cas, c’est dans le cadre du Régime d’accession à la propriété, mais la Scotia note que 5 % ont puisé dans leur bas de laine afin de payer des dépenses courantes. Six pour cent des personnes interrogées ont pigé dans leur épargne-retraite pour rembourser des dettes.

Si un client estime qu’il n’a pas les moyens de mettre de l’argent dans un REER, « un conseiller financier pourrait l’aider à trouver une façon de faire cette importante cotisation, peu importe le montant, et à mettre au point un plan financier en vue d’atteindre ses objectifs de retraite », indique la Scotia.

Loading comments, please wait.