A A A
Avion

Les Québécois dépenseront 1 600 $ pour voyager ce printemps

26 mars 2015 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Les deux tiers des Québécois (66 %) ont prévu de fuir les rigueurs de cette fin d’hiver en prenant des vacances au printemps, selon un sondage de BMO Assurance publié mardi.

Réalisée en ligne par Pollara auprès de 1 005 personnes d’un océan à l’autre entre les 9 et 11 mars, cette enquête d’opinion révèle aussi qu’ils envisagent de dépenser en moyenne 1 615 dollars en frais de voyage durant cette période (comparativement à 1 841 dollars pour les Ontariens et à 1 777 dollars au niveau national).

Celle-ci a également examiné les principales sources de préoccupations des voyageurs par rapport à leurs vacances. Ainsi, la moitié d’entre eux craignent d’avoir du mauvais temps (51 %), tandis que 37 % pensent qu’ils pourraient avoir besoin de soins médicaux à l’étranger et que 32 % redoutent d’être victimes de violences (vol, attaque).

Assurance soins médicaux-voyages

Le sondage montre par ailleurs que les trois quarts (74 %) des Québécois ayant l’intention de partir ont souscrit une assurance soins médicaux-voyages complémentaire (contre 62 % des Canadiens en général).

« Bien que plus de la moitié des Canadiens croient être protégés par un autre type d’assurance médicale lorsqu’ils partent en vacances, il importe de consulter sa police d’assurance pour savoir ce qu’elle couvre », prévient Rocco Casullo, chef, Produits d’assurance chez BMO.

« Un régime d’assurance soins médicaux-voyages complet peut vous aider à assurer votre protection financière et celle de vos proches en cas d’urgence médicale, poursuit-il. En souscrivant une couverture adéquate, vous rayerez une préoccupation de votre liste et pourrez vous consacrer à la planification de vacances sans stress, en toute sécurité. »

Un Québécois sur trois a reçu des soins

D’après le sondage, près du tiers (30 %) des Québécois ont déjà eu besoin de soins médicaux en vacances. Plusieurs ont donc dû déposer une demande de règlement au retour pour se faire rembourser les dépenses couvertes par leur police d’assurance.

En cas d’urgence à l’étranger, vous devez appeler votre fournisseur d’assurance médicale afin de connaître les étapes à suivre pour être sûr d’obtenir les soins et l’assistance dont vous avez besoin, précise BMO.

Pendant l’entretien téléphonique, celui-ci pourra vous diriger vers l’établissement de soins de santé le plus proche convenant le mieux à votre état et vous présenter les diverses options de paiement possibles.

Dans certains cas, le paiement peut être pris en charge directement par le fournisseur d’assurance; dans d’autres, l’assuré peut régler lui-même la facture et se faire rembourser plus tard.

La rédaction vous recommande : 

Loading comments, please wait.
Rogers médias numériques