A A A
Argent

Les Québécois manquent de connaissances financières

17 novembre 2015 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Près des trois quarts des Québécois (74 %) considèrent ne pas disposer de toutes les connaissances requises pour planifier adéquatement leur avenir financier, révèle un sondage publié hier par l’Institut québécois de planification financière (IQPF).

Commandée dans le cadre du Mois de la littératie financière, cette enquête d’opinion en ligne a été réalisée par SOM entre le 27 octobre et le 1er novembre auprès de 1 011 adultes résidant dans la Belle Province.

L’objectif de l’IQPF était de « sonder les connaissances et les perceptions des internautes québécois à l’égard de la profession de planificateur financier et de leur propre situation en matière de planification financière ».

LE RÔLE DU PL. FIN. DAVANTAGE RECONNU

Tandis que plus de sept Québécois sur 10 avouent leur ignorance, le sondage montre que 66 % d’entre eux estiment avoir besoin d’aide pour parvenir à avoir une vue à long terme de leur situation matérielle.

L’enquête de l’IQPF indique par ailleurs que 89 % des répondants disent être conscients du fait qu’un planificateur financier peut les aider en matière de placement, comparativement à 84 % l’an dernier. En matière de finances, la progression est de 8 % (80 %, contre 72 % en 2014) et en fiscalité, de 7 % (59 %, contre 52 %).

Enfin, sur les questions de succession, les chiffres passent de 43 % à 48 %, tandis que dans le cas des assurances ils augmentent de 38 % à 45 %, et dans celui des aspects légaux, de 31 % à 45 %.

Jocelyne Houle-LeSarge

NOUVELLE CAMPAGNE DE SENSIBILISATION

« Si les chiffres se maintiennent sur le plan des besoins et de la méconnaissance du public quant à la planification de leur avenir financier, la reconnaissance de l’expertise du planificateur financier et des services qu’il offre a connu une hausse significative comparativement à l’an dernier, » se félicite Jocelyne Houle-LeSarge, présidente-directrice générale de l’IQPF.

À la lumière de ces résultats pour le moins mitigés, l’Institut a mis sur pied une nouvelle campagne de sensibilisation à plusieurs volets (publicité télévisée, capsules vidéo et concours) placée sous le thème « Planifiez votre parcours ».

DES CAPSULES VIDÉO DE L’IQPF

Celle-ci invite les Québécois à « prendre le contrôle de leurs finances personnelles en se faisant guider par le seul professionnel capable d’orienter leur avenir financier : le planificateur financier ».

Dans ce cadre, précise l’Institut, six capsules vidéo permettent notamment au public de découvrir dans quelles situations de vie (à 25, 32, 39, 44, 53 et 69 ans) l’aide d’un planificateur financier « peut se révéler très précieuse pour bien gérer ses finances ».


La rédaction vous recommande :

Loading comments, please wait.
Rogers médias numériques