A A A
Crédit

Les Québécois reprennent le chemin de l’endettement

29 août 2013 | Ronald McKenzie | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer


Au 2e trimestre, les Québécois se sont endettés plus rapidement que les autres Canadiens, révèle une étude de l’agence de crédit TransUnion.

Au cours de la période, la dette moyenne totale des Québécois s’est alourdie de 1,7 %, alors que le passif des autres Canadiens n’a augmenté que de 0,7 %.

Toutefois, lorsqu’on l’exprime en dollars, la situation des résidents de la Belle Province semble moins difficile que celle de leurs concitoyens canadiens. En effet, la dette moyenne des Québécois s’est chiffrée à 19 455 $ au 2e trimestre, alors que celle des Ontariens a été de 25 914 $. En Colombie-Britannique, elle a atteint 38 672 $ et en Alberta, 36 150 $. À l’échelle nationale, la dette moyenne s’est élevée à 27 131 $.

TransUnion prévoit que les Canadiens continueront d’accroître leurs emprunts d’ici la fin de l’année, « un fait qui fera ombrage aux chiffres record enregistrés au T4 de 2012 ». En clair, cela signifie que de nouvelles marques relatives à l’endettement des consommateurs risquent d’être établies.

Malgré ces données préoccupantes, les niveaux de défauts de paiement demeurent faibles pour tous les produits de crédit, constate TransUnion. Les emprunts sur marge de crédit et les prêts exclusifs par les fabricants, notamment, continuent à afficher les pourcentages les plus bas pour ce qui est des défauts de paiement.

En règle générale, « les niveaux d’endettement ont augmenté à un rythme assez rapide au cours des récentes années, mais il est important de noter que les niveaux de défauts de paiement sont soit restés identiques ou ils ont même baissé au cours de cette même période de l’année », signale TransUnion.

Loading comments, please wait.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000