A A A

Les REER servent à bien des choses

10 janvier 2007 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

(10-01-2007)Une étude de la Banque Scotia indique que 40 % des Canadiens ont effectué en moyenne trois retraits de leur REER et que près de la moitié d’entre eux n’ont pas l’intention de rembourser leur compte.    

Le retrait moyen a été de 18 000 $. Les trois principales raisons motivant les sorties de capital sont : acheter ou construire une maison, ou obtenir une hypothèque(37 %), rembourser des dettes(24 %)et couvrir les dépenses quotidiennes(20 %). Généralement, ce sont les investisseurs de longue date qui ont le plus tendance à retirer de l’argent de leur REER.

« À part  les acheteurs d’une première maison qui tirent parti du Régime d’accession à la propriété, nous observons une tendance inquiétante : des Canadiens qui, avant la retraite, utilisent leur épargne-retraite à d’autres fins », ont indiqué les économistes de la Banque Scotia.

Les retraits prématurés des REER sont d’autant plus dommageables qu’ils réduisent la capacité future des investisseurs à financer adéquatement leurs dépenses quotidiennes au moment de la retraite.

La Banque Scotia ajoute que les Canadiens âgés de plus de 39 ans s’attendent à vivre environ 20 ans après l’âge traditionnel de la retraite, établi à 65 ans. De ces participants, 17 % des non-retraités estiment qu’ils auront besoin de 100 000 $ ou moins en épargne-retraite, tandis que 56 % des retraités affirment ne pas savoir de combien d’argent ils auront besoin au cours de leur vie de retraité.

Chargement des commentaires en cours, veuillez patienter.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000