A A A
Établissements

Les régimes de retraite privés fédéraux remontent un peu

16 avril 2010 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

surveillanceSelon les plus récentes estimations, le ratio moyen des régimes de retraite privés fédéraux s’est légèrement redressé pour s’établir à 0,9 en décembre 2009. Cela s’explique notamment par une nette diminution du nombre de nombre de régimes fortement sous-capitalisés. Ainsi, à la fin de 2009, à peine 15 % des régimes de retraite fédéraux affichaient un ratio de solvabilité inférieur à 0,80, contre 40 % à la fin de 2008.

Le Bureau du surintendant des institutions financières (BSIF) surveille quelque 400 régimes de retraite privés fédéraux à prestations déterminées qu’il encadre.

Dans une allocution donné par Judy Cameron, directrice générale de la Division des régimes de retraite privés du BSIF, devant le Comité des finances de la Chambre des communes, elle a expliqué que même si l’économie montre des signes de reprise, les régimes de retraite privés continueront d’éprouver des difficultés. « Le rendement élevé des régimes en 2009 a été atténué dans une certaine mesure par la faiblesse des taux d’intérêt sur le passif de solvabilité », a-t-elle déclaré.

À l’heure actuelle, le BSIF encadre 7 % des régimes de retraite privés en vigueur au Canada, lesquels regroupent près de 12 % des actifs de ce type de régime.

Loading comments, please wait.