A A A

Les réserves en devises étrangères de la Chine grimpent à 1 330 milliards de dollars US

12 juillet 2007 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Les réserves en devises étrangères de la Chine, qui étaient déjà les plus importantes du globe, ont grimpé à 1 330 milliards de dollars américains à la fin du premier semestre 2007, en raison de l’augmentation du flux commercial.

Les réserves de la Banque centrale chinoise ont bondi de 266,3 milliards de dollars à 1 330 milliards de dollars de janvier à juin seulement, excluant les 247,3 milliards de réserves accumulées durant l’année 2006.

Cette hausse phénoménale, qui accentue les pressions sur le yuan, était prévisible en raison de l’excédent commercial enregistré durant les six derniers mois, d’après les analystes. Selon Cheng Manjiang, économiste à la Banque internationale de Chine à Beijing, l’excédent commercial de la Chine pourrait se résorber durant la seconde moitié de l’année, ce qui aurait une incidence sur l’accumulation de réserves.

Les réserves monétaires du pays ont augmenté de façon exponentielle durant les dernières années alors que la Banque centrale, dans le but de maintenir un yuan bas, a acheté la plupart des dollars générés par le surplus commercial, les flux d’investissement direct étranger et le capital spéculatif.

Ces entrées massives de capital en Chine ont accru les liquidités au pays, entraînant un boom de l’investissement et du crédit, tout en compliquant l’intervention des autorités sur cette courbe à la hausse de la croissance monétaire.

Le gouvernement chinois a lancé une campagne de resserrement monétaire, augmentant les taux d’intérêt à deux reprises et puisant dans les réserves quatre fois cette année pour réduire le montant des liquidités et contrôler l’inflation.

Selon les analystes, ce recours croissant aux réserves de monnaie étrangère, qui est passé à 17,06 % en juin par rapport à 16,7 % en mai, rend plus urgent encore l’adoption de mesures de resserrement dans les prochaines semaines.

La croissance annuelle des prêts a crû de 16,25 % en juin, contre 16 % en mai. La valeur de ces prêts atteignait 2,54 millions de yuans pendant les six premiers mois de l’année, contre 3,2 millions de yuans durant toute l’année 2006. La Banque centrale a justifié ce comportement en évoquant la situation économique de la nation.

Loading comments, please wait.