A A A
Épargne

Les retraités canadiens seront sédentaires

4 octobre 2011 | Ronald McKenzie | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

La Provence? Le Costa Rica? Le Mexique? Rien de ça. Une fois qu’ils seront à la retraite, une écrasante majorité de Canadiens (85 %) âgés de 45 ans ou plus ont indiqué souhaiter demeurer ici, au Canada.

Publiées dans un tout récent rapport publié par BMO, ces données démontrent que les Canadiens parlent beaucoup de changer de décor au moment de la retraite. Mais quand vient le temps de passer à l’action, la réalité est très différente : à l’évidence, on aime bien rester près de chez soi. De fait, seulement 5 % prévoient déménager aux États-Unis, 2 %, en Europe, et 1 %, au Mexique, en Amérique du Sud et en Asie, révèle l’étude de BMO.

La région de Victoria, en Colombie-Britannique, est la capitale de la retraite, 15 % des baby-boomers ayant indiqué qu’ils aimeraient s’y installer une fois qu’ils auront quitté le marché du travail. Elle est suivie des régions suivantes :

* Les villes de plus petite taille en Ontario (14 %).

* La région de Montréal et des Cantons de l’Est (11 %).

* La grande région de Toronto (11 %).

 

Quant aux personnes qui songent à s’établir à l’étranger une fois à la retraite, elles invoquent quatre principaux facteurs pour déménager :

– Le climat (57 %).

– Des raisons financières (54 %).

– La proximité de la famille et des amis (45 %).

– Un meilleur accès aux services de santé et de soutien (35 %).

 

Celles qui envisagent de s’exiler aux États-Unis au moment de la retraite choisiront principalement la Floride (49 %) et l’Arizona (16 %).

Loading comments, please wait.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000