A A A
Argent

Les retraités comprennent mal le principe de la rente

18 novembre 2015 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Plus de neuf Canadiens sur 10 souhaitent avoir un revenu garanti à vie à leur retraite, mais 61 % d’entre eux ignorent ce qu’est exactement une rente, selon un sondage publié hier par RBC Assurances.

Mené en ligne par Ipsos du 7 au 14 août auprès d’un échantillon de 1 000 travailleurs âgés de 55 à 75 ans, ce sondage national montre aussi que 58 % des personnes interrogées craignent d’épuiser leur épargne-retraite avant leur décès.

En effet, à peine plus d’un répondant sur cinq (22 %) pense que les régimes publics en vigueur au pays (Régime de rentes du Québec, Régime de pensions du Canada, Sécurité de la vieillesse) lui procureront un revenu suffisant pour assurer ses vieux jours.

UN CANADIEN SUR TROIS INTÉRESSÉ

Malgré cela, relève RBC, seul un tiers (35 %) des sondés envisagent la possibilité de souscrire une rente dans le cadre de leur plan de retraite.

Or, souligne l’institution financière, celle-ci présente l’avantage de « procurer un revenu garanti à vie, à l’abri des fluctuations boursières ».

« L’épuisement de l’épargne-retraite et le manque de revenu à cette période de la vie sont des préoccupations réelles, puisque les retraités vivent plus longtemps et sont plus actifs, commente Parul Vora, chef, Produits de gestion de patrimoine chez RBC Assurances. Les rentes sont idéales pour réduire cette incertitude, et offrir la tranquillité d’esprit et la stabilité financière. »

PAS UN BON PLACEMENT?

Selon la banque, le sondage révèle par ailleurs la méconnaissance du grand public par rapport à ce type de produit. Ainsi, si 70 % des répondants sont au courant qu’il peut procurer un revenu à vie, 60 % ne savent pas qu’on ne peut le souscrire que par l’intermédiaire d’un conseiller autorisé en assurance.

De même, près de 30 % des personnes sondées ignorent que si la rente a été souscrite au moyen de fonds non enregistrés, la portion intérêts du paiement mensuel, imposable, est répartie également sur toute sa durée.

Autre idée fausse, d’après RBC, et que partagent 50 % des Canadiens : une rente ne constitue pas un bon placement lorsque les taux d’intérêt sont bas.

SOUSCRIRE AVEC LES FONDS D’UN REER

« En règle générale, les taux d’intérêt qui déterminent le montant de la rente future sont les taux à long terme, qui sont plus élevés que les taux sur un an à cinq ans, explique l’institution financière. De plus, il est important de noter que les taux d’intérêt ne représentent que l’un des facteurs servant à déterminer le montant de la rente future. »

Enfin, et contrairement à ce que croient 27 % des sondés, il est possible d’utiliser les fonds d’un régime enregistré d’épargne-retraite ou d’un Fonds enregistré de revenu de retraite pour acheter une rente.

La rédaction vous recommande :

Loading comments, please wait.
Rogers médias numériques