A A A
Économie

Les retraités de l’État attendent la CDP de pied ferme

3 août 2010 | David Santerre | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

retraites_inquiets_100Après quelques très mauvais coups (papier commercial, affaire Norbourg) et une année 2008 catastrophique, plusieurs attendent la Caisse de dépôt et de placement du Québec avec une brique et un fanal pour la divulgation prochaine de ses résultats de mi-année.

L’Association québécoise des retraité(e)s des secteurs public et parapublic (AQRP) est du lot.

Dans un communiqué, l’AQRP se dit «inquiète des conséquences de la piètre performance du marché boursier au cours du dernier trimestre. En effet, selon un sondage publié récemment par RBC Dexia Services aux Investisseurs, les caisses de retraite canadiennes ont perdu 3,2 % durant le trimestre terminé le 30 juin 2010, pour ainsi neutraliser les gains réalisés au premier trimestre et ramener le cumul annuel en territoire négatif à 1,4 %».

L’Association rappelle que des 131,6 milliards de dollars gérés par la Caisse, environ 55 % émanent des régimes de retraite du secteur public, et que les fonds destinés à ces régimes avaient perdu 20 milliards au cours de la désastreuse année 2008.

«Nous attendons ces résultats avec impatience, d’autant plus que la Caisse a réinvesti 9,6 milliards de dollars dans les marchés boursiers en 2009. Nous espérons d’ailleurs que la Caisse suivra, cette fois-ci, sa propre Politique de divulgation de l’information afin de nous présenter le rang quartile ou centile du rendement des fonds des déposants. Dans un contexte de crise de confiance envers la Caisse, le président et chef de la direction de la Caisse, monsieur Michael Sabia, doit faire preuve d’une transparence exemplaire», prévient la présidente de l’AQRP Madelaine Michaud.

Chargement des commentaires en cours, veuillez patienter.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000