A A A
Affaires

Les Rockefeller se mettent au vert

30 septembre 2014 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Incroyable, mais vrai! Les descendants du magnat américain John D. Rockefeller, fondateur de la Standard Oil au XIXe siècle, s’apprêtent à céder leurs actifs pétroliers pour investir dans les énergies renouvelables.

Le fonds Rockefeller Brothers Fund, qui gère quelque 860 M$ d’actifs, a en effet récemment annoncé qu’il allait réduire ses participations pétrolières à moins de 1 % de son portefeuille d’ici la fin de l’année et privilégier des énergies « propres », rapporte le site Boursier.com.

Le fonds précise dans un communiqué que sa priorité sera désormais de se retirer des secteurs du charbon et des sables bitumineux, deux des énergies les plus polluantes de la planète en matière d’émissions de gaz à effet de serre.

Actuellement, les énergies fossiles représentent encore environ 7 % des investissements des Rockefeller, qui se sont depuis longtemps diversifiés par rapport à l’empire pétrolier de leur aïeul.

Des raisons morales autant qu’économiques

L’un des principaux héritiers, Stephen Heintz, s’est dit convaincu que s’il vivait encore, John D. Rockefeller prendrait la même décision et choisirait d’investir dans des énergies propres et renouvelables, car c’était « un entrepreneur astucieux et tourné vers l’avenir ».

Il s’agit d’une « question morale, mais aussi, de plus en plus, d’une question économique », a-t-il justifié.

Les Rockefeller ne sont pas les seuls milliardaires à vouloir tirer un trait sur le pétrole. La richissime famille a rejoint un groupe baptisé Divest-Invest (« Désinvestir-Investir »), qui compte 650 membres individuels et 180 institutions, dont des universités, des hôpitaux et des fondations, et prône la cession d’actifs pétroliers et gaziers.

L’objectif affiché de ce rassemblement est de céder pour plus de 50 G$ d’actifs liés aux énergies fossiles dans un avenir rapproché.

Loading comments, please wait.